Congo: échecs à la pelle au BAC 2015

Congo: échecs à la pelle au BAC 2015
BAC au Congo Brazzaville

Image d’archives | Les candidats au Baccalauréat| DR

Selon les résultats de la session de remplacement du Baccalauréat, deuxième partie, publiés le 30 août, seuls 6 714 candidats sont admis sur plus de 60 000 candidats, soit un pourcentage de 10,08 %. En d’autres termes, 9 candidats sur 10 ont échoué à l’examen cette année.

L’annulation des épreuves du Baccalauréat, 2e Partie, au mois de juin pour cause d’irrégularités aura causé assez de tort aux élèves et au système éducatif congolais. Les candidats ont été pris de coup et n’ont rien pu faire. En témoignent les résultats publiés dimanche et qui font état de près de 90% d’échecs à la session de remplacement.

Sur les 66 587 candidats, seuls 6 714 candidats ont réussi à avoir leur sésame pour l’université. 6 368 ont réuni avec la mention passable, 342 avec la mention assez-bien et 4 avec la mention Bien. Le taux de réussite de 10, 08% est largement en baisse par rapport aux 30,44% de l’année dernière.

Malgré tout, le président général des jurys, dans son analyse des résultats pense que la série A3 a  excellé avec ses 80% de taux de réussite.

«Ces résultats sont le reflet réel des élèves. J’ai amené un échantillon de téléphones portables où il y avait toutes les leçons, toutes les solutions des sujets qui avaient été données dans les différentes salles. Nous avons même été gentils parce que quand j’ai sillonné Lheyet Gaboka et Pierre Tsiété, beaucoup de candidats seraient dehors parce que nous avons rempli des cartons pleins de morceaux de papiers « Bébés Lili ». Ils ne fonctionnent qu’à la base des documents», a déploré Philippe Kimbembé Tsiangana.

Tsiangana a appelé les parents d’élèves à prendre en charge les enfants qui n’étudient plus et a demandé aux pédagogues de prendre leur responsabilité.

«Les enseignants qui évoluent dans les établissements publics sont les mêmes qui vont dans des écoles privées. Donc, les enfants évoluant dans les établissements publics sont souvent abandonnés au profit des écoles privées. Malheureusement, les établissements privés considèrent le baccalauréat comme un produit commercial. Ils utilisent des pédagogues pour encourager la fraude, mais nous avons procédé à un brassage qui faisait qu’aucun correcteur ne pouvait retrouver la copie d’un quelconque candidat, d’où ils ont été désarmés et nous avons là le résultat réel de tous nos élèves», a-t-il dit.

Philippe Kimbembé Tsiangana ancien président général des jurys lors du BAC en 2009, a été rappelé après le scandale des fraudes au mois de juin dernier. Celui-ci reconnait que les examens d’Etat sont entachés de fraude depuis 2010.  

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
Bac 2015congoéchecs

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Congo : le gouvernement rejette la demande de dialogue du Pasteur Ntumi

[GARD align= »center »] Une cérémonie nationale d’hommage et de recueillement devant les dépouilles des 18 victimes sur les 21 personnes qui

Gabon: l’opposant Ping alerte Macron « sur la grave crise politique »

[GARD align= »center »] Le rival du président gabonais Ali Bongo Ondimba, Jean Ping, a profité dimanche de la prise de fonctions

La justice du Burundi auditionne 18 personnes impliquées dans le putsch raté

Dix-huit personnes impliquées dans la tentative de coup d’Etat au Burundi ont été traduites samedi devant la justice, selon des

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*