Congo: Expulsion de la journaliste Sadio Kante-Morel

Congo: Expulsion de la journaliste Sadio Kante-Morel

[GARD align= »center »]

Sadio Kante-Morel

Sadio Kante-Morel


Décidément, il ne fait pas bon être journaliste à Brazzaville. Après l’agression du camerounais Elie Smith, c’est le tour de Sadio Kante-Morel, journaliste indépendante, de connaitre une mésaventure au Congo. Arrêtée sans raison viable, elle a été expulsé et envoyé à Bamako au Mali.

Sadio Kante-Morel est une journaliste de la place de Brazzaville et connu pour ces prises de positions sans concessions contre les autorités Congolaises. Mais, pour elle ce lundi a été la journée des accusations sans fondement. En effet, madame Kante-Morrel est accusée de trouble à l’ordre publique, consommation de drogue et séjour irrégulier. Contacter par Oeil d’Afrique, elle revient sur son arrestation.

 [soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/169026763″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

 

RDV chez le Directeur Général de la Police, Jean-François Ndenguet

Embarquée vers une heure du matin par des agents de police refusant de lui notifier l’objet de son arrestation. C’e n’est qu’une fois dans les locaux du commissariat central où elle devait selon un membre de la police rencontrer le directeur de la police, Jean-François Ndenguet.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/169027009″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

 

De nationalité Congolaise

Née d’une mère Sénégalaise et d’un père Malien, Sadio Kante-Morel a vu le jour à Poto-Poto, le 3ème arrondissement de Brazzaville. Une situation prévu par la constitution congolaise qui reconnais la nationalité à toute personne né sur son sol. D’ou la surprise de la journaliste lorsqu’on lui explique qu’elle serait en situation irrégulière dans son pays natal.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/169026752″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

 

La pression dans le travail

La journaliste revient également sur les menaces dont elle fait l’objet. Ces prestations dans l’émission Point de Presse sur la chaîne MNTV ne « sont pas toujours du gout du gouvernement.  » Notons qu’elle fut celle qui a mis à la une l’agression du journaliste Elie Smith conduisant à une mauvaise publicité pour Brazzaville.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/169035574″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

 

Propos recueillis par Roger Musnadji
Paris – oeildafrique.com

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
brazzavillejournalistepolice

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Congo : deux syndicalistes enseignants arrêtés après un mois de grêve

Deux représentants syndicaux, membres d’une plate-forme de syndicats d’enseignants en grève depuis début mars pour des augmentations de salaires, ont

Belgique: Roch Kaboré et Cécile Kyenge récompensés au Rebranding Africa forum

[GARD align= »center »] La 3è édition du Rebranding Africa Forum s’est achevée vendredi à Bruxelles avec un gala. Plusieurs personnalités africaines

Papa Wemba est mort en Côte d’Ivoire

[GARD align= »center »] Lors de la deuxième journée des prestations à Anoumabo à la faveur du FEMUA 9, l’artiste Papa Wemba

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Kaama
    Kaama 24 septembre, 2014, 17:04

    Ce que je retiens de cette info, c’est que les dirigeants du Congo Brazzaville se croient tout permis. Ils se mettent au-dessus des lois qu’ils ont parfois fait voter eux-mêmes. C’est un comportement plutôt inquiétant. On ne sait pas comment se conduire avec de telles autorités.
    Par ailleurs, c’est un message qu’ils envoient aux congolais nés de parents étrangers qu’ils sont de citoyens de seconde catégorie. C’est terrible.
    Où va donc ce pays ? Les nouvelles qui en viennent ne sont pas du tout bonnes.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*