Congo: la société sénégalaise SEDIMA en prospection dans les ZES

Congo: la société sénégalaise SEDIMA en prospection dans les ZES
Alain Akouala Atipault

Le ministre Alain Akouala Atipault s’entretenant avec les responsables de SEDIMA (photo adiac)

Lors d’une mission d’expertise au Congo, les responsables de la société privée sénégalaise SEDIMA ont exprimé leur intention d’investir au Congo, notamment dans les Zones économiques spéciales (ZES) congolaises.

Les Sénégalais ont séjourné au Congo pour étudier des opportunités économiques du pays de Sassou Nguesso. Au cours des échanges avec les autorités de Brazzaville, les responsables de SEDIMA ont manifesté leur intérêt pour le projet des Zones économiques spéciales. Il s’est agi pour eux de chercher à identifier des domaines d’intervention.

Le ministre Alain Akouala Atipault avec qui les responsables de SEDIMA se sont entretenus, a saisi l’occasion pour présenter aux visiteurs la zone économique spéciale d’Oyo-Ollombo, dans le nord-Congo.

Le ministre des ZES a fait savoir aux Sénégalais que cette zone économique spéciale était consacrée essentiellement à l’économie verte, avec pour activités principales, la production des cultures alimentaires et de rente; l’élevage du bétail, la transformation des produits agricoles, la pisciculture, les services commerciaux et le tourisme.

SEDIMA s’est engagé à apporter tant soit peu son expertise dans le cadre du partenariat public-privé sud-sud.

«Nous sommes une société africaine basée au Sénégal, dont l’ambition est de nourrir les populations avec les produits de qualité. Concrètemen, nous œuvrons dans les domaines de l’agriculture qui est notre business, du bâtiment et bien d’autres. Nous comptons aussi loger les populations dans  les habitats de luxe», a indiqué le porte-parole de SEDIMA groupe, René Pierre Diatta.

Le groupe SEDIMA entend aussi investir dans les domaines de la production d’aliments de bétail, la minoterie, l’agro-business et l’immobilier dans lesquels il est réputé au Sénégal.

Pour l’ambassadeur du Congo au Sénégal, Pierre Michel Nguimbi, qui a  conduit la délégation sénégalaise au Congo, le pays doit saisir l’opportunité et  coopérer avec SEDIMA dans le développement des ZES.

Auparavant, la délégation de SEDIMA a échangé avec les responsables de la Chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture et des métiers de Brazzaville, en présence des opérateurs économiques congolais sur les mêmes questions d’investissements

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
congoSEDIMAZES

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Congo – Alain Akouala : « En exportant nos matières premières, nous créons du chômage »

[GARD align= »center »] De passage à Paris, après une tournée asiatique, Alain Akouala, Ministre des zones économiques spéciales au Congo a

Ces villes ou il fait bon vivre en Afrique

[GARD align= »center »] Marrakech (Maroc), Johannesburg (Afrique du sud) et Alexandrie (Egypte) trônent au sommet d’un palmarès consacré à la qualité

Les migrants africains peuvent épargner 4 milliards de dollars par an sur les envois de fonds

Abaisser le coût de l’envoi de fonds à 5 % par rapport à 12,4 % en moyenne actuellement rapporterait environ

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*