Congo : le candidat Mokoko draine des foules

[GARD align= »center »]

Mokoko Tour à Pointe Noire. (12/03/2016)

Mokoko Tour à Pointe Noire. (12/03/2016)

Après Dolisie dans la matinée du samedi 12 mars,  le candidat à la présidentielle congolaise, Jean-Marie Michel Mokoko s’est retrouvé à Pointe Noire le soir de la même journée. Sur les lieux du meeting, le général a confié à ses militants de ne pas «se faire voler la victoire».

Vu le nombre de personnes qui participent à ses différents meetings, le succès de la campagne du Général Mokoko continue. Ce samedi,  le candidat Mokoko est arrivé à Pointe Noire, après une matinée passée à Dolisie. Pour beaucoup de jeunes congolais, Mokoko représente l’homme qui pourrait, en cas d’élection transparente, faire tomber Denis Sassou Nguesso.

Dans la première phase de «Mokoko Tour», intitulé de sa campagne électorale, Jean Marie Mokoko est arrivé dans la capitale économique de Pointe Noire où l’attendait une foule déterminée à lui témoigner son soutien. Sur place, plusieurs militants l’ont surnommé le  «Moise» libérateur. Ce qui ne va, sans doute, pas plaire aux autres candidats, dont le président sortant Denis Sassou Nguesso, qui bat campagne pour la magistrature suprême.

A Pointe Noire, le général a fait un clin d’œil aux Congolais et particulièrement à l’Armée: «Aux camarades et frères de l’Armée, restez unis avec le peuple.Que les camarades soient en union avec le peuple. Que les armes de la République ne soient pas retournées contre le peuple. A vous militants, ne vous faites pas voler votre victoire».

Durant sa tournée dans le sud du pays, le général Mokoko s’est vu offrir un bâton en signe d’appartenance au terrior de Kouilou. Une manière pour les notables de la région de dire «oui» à Mokoko.

Malgré ses interpellations par la police, le général Jean-Marie Michel Mokoko continue de drainer des foules.

Roger Musandji
Oeil d’Afrique

[GARD align= »center »]

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
camapgnecongoéléctionMokokoPointe-Noire

[fbcomments]

Related Articles

Face à Ali Bongo: Jean Ping reçoit le soutien de l’opposition togolaise

[GARD align= »center »] C’est le 23 septembre prochain que la Cour constitutionnelle gabonaise devra rendre son verdict dans le contentieux électoral

Transport en commun : Le phénomène des « demi-terrains » perdure à Brazzaville

Malgré les différentes mesures prises par les autorités municipales afin de pallier les problèmes liés aux difficultés de transport en

La famille de Sassou N’Guesso bientôt convoquée en France par la justice dans l’affaire des Biens mal acquis

[wp_ad_camp_3] Les présidents du Congo Brazzaville, du Gabon et de la Guinée Equatoriale et leurs familles ne se sont pas

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*