Congo: le général Mokoko, candidat à la présidentielle, exige le report du scrutin

[GARD align= »center »]

Le général Jean-Marie Michel Mokoko / image d'archives

Le général Jean-Marie Michel Mokoko / image d’archives

Candidat à la présidentielle congolaise prévue le 20 mars 2016, le général Mokoko, l’un des neuf candidats, a fustigé jeudi à Brazzaville la démarche politique de Denis Sassou Nguesso, avant d’exiger le report du scrutin.

Le candidat Mokoko a tiré à boulets rouges sur la gouvernance du président sortant, Denis Sassou Nguesso. Il est d’avis que le candidat du pouvoir a anticipé l’élection présidentielle «initialement prévue pour les mois d’août et juillet 2016». Jean Marie Mokoko justifie qu’à travers cette démarche, Denis Sassou Nguesso veut «se faire une légitimité».

L’ancien chef d’état-major des Armées congolaises a dénoncé une opération «raccourcie» de révision des listes électorales «ne permettant pas l’enrôlement exhaustif des électeurs», une loi électorale «précipitamment adoptée» par l’Assemblée nationale et une commission électorale qui demeure un «organe d’accompagnement du gouvernement».

Il enfonce le clou: «les libertés fondamentales des candidats et de leurs sympathisants, notamment la libre circulation, la liberté de penser et de réunion et (ainsi que) leur sécurité ne sont ni garanties, ni respectées».

En conséquence, le général Mokoko exige le report du scrutin « susceptible d’affecter la paix et la concorde nationales». Cependant, le candidat n’envisage pas de se retirer de la course présidentielle, mais si le gouvernement reste sourd à sa requête «le peuple a droit à ce que le scrutin soit sincère et son vote pris en compte», a-t-il conclu, écartant un boycott du scrutin.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
candidatcongogénéral Mokokopresidentielle

[fbcomments]

Related Articles

RDC : Que retenir de la journée du 23 septembre ?

[GARD align= »center »] Qu’est ce qui se passé ce vendredi 23 septembre en République Démocratique du Congo ? Petit récapitulatif.   Décidemment

RDC : les vraies raisons de la guerre de l’est sont économiques

Les vrais raisons de la guerre de l’est de la RDC sont économiques, le pays regorgeant des réserves des minerais

Côte d’ivoire : Le premier candidat déclaré à la présidentielle redoute une nouvelle crise électorale

[GARD align= »center »] On ne finira jamais d’en parler jusqu’à la fin du processus électoral qui vient d’être enclenché depuis quelques

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*