Congo : le gouvernement rejette la demande de dialogue du Pasteur Ntumi

[GARD align= »center »]

Clément Mouamba, Premier ministre congolais|©DR

Clément Mouamba, Premier ministre congolais|©DR

Une cérémonie nationale d’hommage et de recueillement devant les dépouilles des 18 victimes sur les 21 personnes qui ont trouvé la mort lors des incidents du Pool, s’est déroulée mardi à Brazzaville. C’était en présence du président Denis Sassou N’Guesso et des membres de son gouvernement. A l’occasion, le premier ministre congolais, Clément Mouamba a rejeté toute demande de dialogue de la part du pasteur Ntumi.

La journée de deuil national en mémoire des 21 personnes ayant trouvé la mort à la suite des incidents malheureux survenus dans le département du Pool, s’est déroulée mardi à Brazzaville. Elle a été marquée par le recueillement de corps constitués nationaux et internationaux et par le dépôt des gerbes sur les chariots des 18 dépouilles mortelles.

Ensuite, le gouvernement a accusé le pasteur Ntoumi et ses ex-combattants d’être à l’origine de la mort de ses citoyens. Ce que rejette le Pasteur Ntumi, estimant que les forces de sécurité d’être à l’origine des dégâts. 

Dans son intervention, le Premier ministre Clément Mouamba qualifie la situation qui prévaut dans le département de Pool d’un désastre effroyable. Pour lui, le Pasteur Ntumi et les terroristes ninjas ont écrit en lettres de sang l’histoire du Congo qu’ils espèrent diriger.

« Ils ont semé la terreur les 28 et 29 septembre 2016 entre les villages Voula et Tabac en attaquant à main armée, respectivement un bus en commun et une ambulance et le 30 septembre au pk 350, entre les gares Loulombo et Kinkembo », a accusé M. Mouamba. 

Le chef du gouvernement congolais demande à ceux qui soutiennent le Pasteur Ntumi à coût de tapage médiatique de se mettre à l’évidence des faits d’une barbarie humaine avérée.

Clement Mouamba indique que la force publique a les moyens de vaincre Ntumi. Ainsi, refuse-t-il la demande de dialogue formulée par le chef rebelle.

«Toute demande de dialogue dans le sang n’a aucune crédibilité», a précisé le Premier ministre. 

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]



[fbcomments]

Related Articles

Congo: un candidat a réclamé son don après son échec aux législatives

Cela s’est passé dans la circonscription unique de Kakamoeka, dans le département du Kouilou. Un candidat, défait à l’issue du

Congo: Mgr Portella sceptique de la victoire de Sassou et demande la fin des bombardements dans le Pool

[GARD align= »center »] Monseigneur Louis Portella Mbuyu, évêque de Kinkala, chef-lieu du Pool a appelé vendredi à la fin des bombardements

Congo : les cas de cancer en augmentation à Brazzaville

Le chef du service de cancérologie au Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville, Charles Gombé Mbalawa, a indiqué jeudi

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*