Congo: le ministre d’Etat Isidore Mvouba «va regagner le pays d’ici là»!

Congo: le ministre d’Etat Isidore Mvouba «va regagner le pays d’ici là»!

Faute d’informations de la part des institutions nationales, c’est la rumeur qui a pris le dessus sur la longue absence, au pays, depuis plus de deux mois environ, du ministre d’Etat Isidore Mvouba, ancien secrétaire général par intérim et membre du bureau politique du P.c.t (Parti congolais du travail), proche du président Denis Sassou Nguesso et actuel ministre du développement industriel et de la promotion du secteur privé, rapporte la semaine africaine.

Alors que la rumeur battait son plein, allant jusqu’à colporter une certaine défection du ministre d’Etat, son cabinet a appelé quelques journalistes des médias nationaux à un point de presse, vendredi 26 juillet dernier, à partir de 10h. Jusqu’à 13h, les journalistes ont attendu, en vain, le point de presse. Puis, ils ont été informés de son annulation.

Toutefois, il leur a été précisé que le ministre d’Etat Isidore Mvouba, en séjour de santé en France, va rentrer d’ici peu et reprendre normalement ses activités, à la tête de son département ministériel. Est-ce suffisant pour dissiper les rumeurs? On attend de faire le Saint-Thomas!

(Photo d’archive utilisée juste a titre d’illustration)

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
congoIsidore Mvoubapolitique

Related Articles

Congo : les opposants au changement de la constitution se coalisent

L’heure est au rapprochement et à l’union au niveau des regroupements politiques opposés au changement de la Constitution au Congo-Brazzaville.

RDC: 5 scénarios possibles au matin du 6 décembre 2011

L’empêcheur de tourner en rond, Patrick Mbeko, vous propose quelques scénarios qui se profilent: 1) Joka (Joseph Kabila) triche, l’UDPS conteste

Situation politique en Egypte

Soulagement populaire en Libye par rapport aux derniers développements de la situation politique en Egypte – De nombreux Libyens, à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*