Congo: le président Ali Bongo Ondimba visite la zone du drame de Mpila

Congo: le président Ali Bongo Ondimba visite la zone du drame de Mpila

Brazzaville – A l’occasion d’une visite de quelques heures à Brazzaville, le président gabonais Ali Bongo Ondimba a visité, en compagnie de son homologue Denis Sassou N’Guesso, la zone du sinistre à Mpila et le site de la cité des 17 afin de toucher du doigt la réalité sur le terrain.

Le 4 mars dernier, une série d’explosions du dépôt de munitions et d’armes de l’armée à Mpila, avait fait 286 morts, plus de 5000 blesses et 15000 sans abris.

A l’issue de cette visite, le président du Gabon a donné ses impressions au cours d’une conférence de presse.

«Naturellement, nous avons souhaité que les Gabonais soient aux côtés de leurs frères congolais pour essayer d’apporter les solutions et l’assistance à cette catastrophe. Toutes les images que nous avons vues à la télévision ne peuvent pas refléter l’émotion ressentie sur place. Aujourd’hui, je suis allé constater ce spectacle comme une ville qui venait de subir un bombardement. C’était vraiment frappant plus que n’importe quel moment», a-t-il déclaré.

Pour sa part, le président Sassou N’Guesso a salué la visite du président Ali Bongo et l’appui des pays africains au gouvernement et au peuple congolais au lendemain de la tragédie. Il a insisté sur le fait que l’Afrique prenait désormais son destin en main.

«Pour nous, c’est un grand honneur, un soutien que le président Ali Bongo Ondimba soit venu sur le terrain du désastre comme le président en exercice de l’Union africaine (UA) Thomas Yayi Boni. Face à ce désastre, notre peuple a bénéficié de la solidarité de toute l’Afrique, de la Méditerranée jusqu’au Cap. En Afrique centrale, tous les gouvernements se sont mobilisés. Aujourd’hui, je crois que c’est un geste de solidarité plus fort, c’est un réconfort», a indiqué le chef de l’Etat congolais, ajoutant qu’il y a encore beaucoup de travail à faire sur le terrain.

Pour faire face à ce drame, le gouvernement congolais avait pris une série de mesures pour soulager les personnes affectées par le sinistre. Parmi ces mesures l’accueil des sans abris dans des sites aménagés, la prise en charge des soins médicaux, la prise en charge des obsèques des disparues et le paiement d’une allocation d’urgence de 3 millions de FCFA.

Au plain judiciaire, une commission d’enquête a été mise en place en vue de réunir suffisamment d’éléments devant permettre à la juste d’de déterminer les causes du drame et d’établir d’éventuelles responsabilités.

Début mai en cours, ladite commission a remis ses conclusions aux autorités judiciaires qui devraient, les jours à venir, fixer la date du procès.

A l’instar des autres pays d’Afrique, le Gabon a apporté une assistance au gouvernement congolais dans la gestion de la catastrophe de Mpila. Il avait dépêché une équipe médicale à Brazzaville et fait un don de médicaments aux autorités congolaises.

Le président gabonais a regagné Libreville le même jour.
Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.



Related Articles

RDC: fin de la visite de Joseph Kabila à Brazzaville

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila a achevé dimanche une visite de deux jours au

Denis Sassou Nguesso prône pour une Afrique qui assume son destin

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, qui a commencé vendredi une visite de trois jours au Burundi, a annoncé à

Congo-Unesco : signature d’une convention pour la création de l’Institut supérieur de l’information et de la communication

Le gouvernement congolais et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) ont signé mardi à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*