Congo: les deux avocats congolais incarcérés à la maison d’arrêt relaxés au bénéfice du doute

Congo: les deux avocats congolais incarcérés à la maison d’arrêt relaxés au bénéfice du doute

deux avocats congolais incarcérés à la maison d’arrêt La troisième Chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Brazzaville a, enfin, rendu son verdict, dans le procès de Maître Ambroise Hervé Malonga et Maître Gabriel Hombessa, inculpés, il y a trois mois, de plusieurs chefs d’inculpation, notamment l’atteinte à la sûreté de l’Etat. Les deux avocats ont été, purement et simplement, relaxés, «au bénéfice du doute».

Mais, seulement un d’entre eux a retrouvé le vent de la liberté. En effet, Maître Malonga devra encore passer quelques jours de plus à la maison d’arrêt, la levée de l’écrou en ce qui le concerne ne devant intervenir que le 10 août 2012, selon l’un de ses avocats, pour totaliser les 4 mois d’emprisonnement qui lui ont été infligés, pour usurpation de titre.

Ses avocats devaient rencontrer le juge, parce qu’ils estiment que leur client n’a jamais perdu sa qualité d’avocat. S’étant constitués pour défendre le colonel Ntsourou, au moment où l’affaire du 4 mars était encore au niveau de l’enquête, au mois de mars dernier, les deux avocats avaient été arrêtés, alors qu’ils tenaient une conférence de presse dans la résidence officielle de leur client, qui se trouve être dans un quartier militaire.

Pour le gouvernement, c’était une faute grave qui a occasionné leur arrestation. Mais, la justice a pensé autrement et a relaxé les deux avocats, dans cette affaire.

 

Source: lasemaineafricaine

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
avocatcongojusticemaison d’arrêt

Related Articles

Congo: 3 policiers et 4 assaillants tués dans une interpellation

[GARD align= »center »] Au moins trois policiers congolais et quatre délinquants présumés originaires de la République démocratique du Congo (RDC) ont

Congo : nominations à la tête de l’armée et de la gendarmerie

Le conseil des ministres du 26 octobre à Brazzaville sous la direction du président de la République, Denis Sassou N’Guesso,

Congo: l’ancien ministre Lekoundzou entendu en France dans l’affaire du Beach

Après la mise en examen de Norbert Dabira, l’ancien ministre de Denis Sassou Nguesso, Justin Lekoundzou, a été entendu par

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*