Congo : les opposants au changement de la constitution se coalisent

Congo : les opposants au changement de la constitution se coalisent
Les responsables du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad) et de l’Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) ont évoqué des raisons techniques pour expliquer le report de leurs meetings.

Les responsables du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad) et de l’Initiative pour la démocratie au Congo (IDC).

L’heure est au rapprochement et à l’union au niveau des regroupements politiques opposés au changement de la Constitution au Congo-Brazzaville. Ce week-end, le Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad) et l’Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) ont scellé un accord de partenariat pour empêcher Sassou Nguesso de s’offrir un nouveau mandat.

Barrer la route à un troisième mandat du président Denis Sassou-Nguesso en 2016, tel est l’objectif d’un accord de partenariat signé samedi entre le FROCAD et l’IDC. Ces deux plateformes ont réclamé un calendrier électoral clair et un scrutin présidentiel crédible auquel ne devrait pas prendre part Sassou Nguesso.

Les signataires de cet accord s’engagent à défendre et promouvoir notamment le respect de l’ordre constitutionnel et la gouvernance électorale pour des élections crédibles, libres et transparentes.

Le coordinateur du Frocad, Paul-Marie Mpouélé a appelé les autres organisations à se joindre à leur dynamique.

«Nous poursuivons l’objectif du non au troisième mandat du président Sassou, non au changement de la Constitution et oui à une transparence électorale. Nous pensons que nous pouvons faire du chemin. Il n’y a pas que l’IDC. Nous lançons un appel pour que tous les autres partis, toutes les autres plateformes qui luttent pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance, dans la paix et la sécurité de tous, que tous nous, nous joignons pour que demain nous ayons un pays différent», a déclaré M. Mpouélé.

Pour sa part, la porte-parole du Frocad, Gilda Rose Gambou Moutsara précise que le combat sera mené jusqu’au bout pour le respect de la loi fondamentale.

«Nous ne lâcherons pas prise parce que nous sommes de l’autre côté de la loi. Nous voulons que notre pays avance, que la démocratie soit une réalité. Le peuple a suffisamment souffert sur le chemin de la démocratie et nous allons vers des résultats, notamment l’alternance démocratique», a-t-elle dit.

Denis Sassou Nguesso est invité à se prononcer sur la question du changement de la Constitution. Des dialogues ont été organisés par les partisans et les opposants du référendum à Sibiti et à Brazzaville. Mais pour l’heure, nul ne peut dire avec précisions ce qui se passera.

M. Sassou Nguesso a bouclé ses deux mandats autorisés par la Constitution et est également frappé par la disposition de la limite d’âge. Mais son camp compte tout faire pour le garder à la tête du pays pour, dit-on, «assurer la stabilité nécessaire pour le développement».

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
changementcongoconstitutionopposants

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

RDC: 200 ex-combattants du M23 réfugiés en Ouganda investissent une localité dans l’est

[GARD align= »center »] Les autorités congolaises ont annoncé dimanche l’entrée sur le territoire de la République démocratique du Congo de 200

RDC: l’armée attend un feu vert pour revenir à Goma

L’armée de République démocratique du Congo (RDC) attendait lundi, à quelques km de Goma, un feu vert des autorités congolaises

RDC: l’Assemblée nationale adopte le projet de loi électorale

L’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo a adopté samedi soir un projet de loi électorale susceptible d’entraîner le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*