Congo : les pharmaciens plaident pour renforcer l’accessibilité des populations aux médicaments génériques

Congo : les pharmaciens plaident pour renforcer l’accessibilité des populations aux médicaments génériques
Les médicaments dit de la rue

Les médicaments dit de la rue

Les pharmaciens congolais ont plaidé jeudi pour une large utilisation des médicaments génériques, afin de permettre aux populations congolaises d’ accéder aux médicaments de qualité et freiner ainsi, leur recours régulier aux médicaments dits de la rue.

« Avec les prix des génériques, vous conviendrez que nos compatriotes n’auront plus aucune raison d’aller acheter les médicaments de la rue. Cette voie s’impose à nous, et nous n’avons pas d’autres choix que de mettre très rapidement des médicaments génériques en place et à disposition de nos populations », a plaidé le président de l’ordre national des pharmaciens du Congo, Hyacinthe Ingani, à l’ouverture de la 2ème semaine de la pharmacie au Congo.

« L’accessibilité des populations aux médicaments de qualité est au coeur des préoccupations des pouvoirs publics, et représente un enjeu majeur pour le développement de notre pays. Face à cette inaccessibilité de nos populations aux médicaments, le recours aux médicaments génériques constitue la solution centrale face à cette difficulté », a soutenu M. Ingani.

Pour bien permettre cette accessibilité, il a invité l’ensemble des partenaires du secteur du médicament à la mise en application de la loi sur la substitution et le déconditionnement des médicaments, adopté par le parlement congolais et promulgué en 2010, ainsi qu’à la rédaction du répertoire des médicaments génériques.

D’autres réformes juridiques sont en outre attendues par les pharmaciens congolais notamment, la promulgation du code de déontologie, rédigé par le conseil national de l’ordre des pharmaciens depuis 2007 et la mise en place d’une commission d’ homologation des médicaments et des réactifs des laboratoires.

Placées sous le thème central « Accessibilité des populations aux médicaments de qualité », les travaux de la deuxième semaine pharmaceutique congolaise qui s’achève samedi à Brazzaville seront consacrées plus généralement à la formation des personnels évoluant dans ce secteur, pour une meilleure pris en charge de la demande des populations congolaises.

Cette semaine pharmaceutique a pour but d’arriver à soigner les congolais avec des médicaments fiables et à moindre coûts, a précisé le président du comité d’organisation de ces assises, Bernard Okouya, qui a indiqué qu’il s’agit d’explorer et proposer à l’Etat, des pistes de solutions pour arriver à une large accessibilité des populations congolaises aux médicaments de qualité.


Tags assigned to this article:
congomédicaments

Related Articles

Abidjan : Le phénomène des microbes d’Abobo, Yopougon fait planer l’insécurité sur la ville

Défrayant la chronique à Abidjan « les microbes », ces gangs de gamins ont plongé la capitale économique ivoirienne depuis

Côte d’Ivoire : Le présumé agresseur du mannequin Awa Fadiga est aux arrêts

[GARD align= »center »] Une équipe de patrouille du Commissariat du 8è arrondissement de police ivoirienne a mis aux arrêts dans la

Sénégal: Les Africains ne sont pas capables dans certains pays de juger les crimes politiques

[GARD align= »center »] Le président du Comité sénégalais des droits de l’homme (CSDH), Alioune a estimé au cours d’une conférence publique

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*