Congo : mandat d’arrêt contre le pasteur Ntumi

[GARD align= »center »]

Pasteur Ntumi

L’ex-chef rebelle congolais, Frédéric Bintsamou, alias Pasteur Ntumi|© AFP PHOTO / Guy Gervais Kitina

Le procureur de la République, près le tribunal de grande instance de Brazzaville, au Congo, André Oko NGakala, a lancé, vendredi, un mandat d’arrêt contre le Pasteur Ntumi, responsable des ex-miliciens Ninjas.

Le procureur accuse Pasteur Ntumi d’être responsable des violences, début avril, dans les quartiers sud de la capitale qui ont provoqué la mort de 17 personnes, selon la justice congolaise.  «Nous, André Oko NGakala, magistrat, Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Brazzaville au Congo, mandons et ordonnons à tout officier ou agent de la force publique de rechercher, arrêter et de conduire à la maison d’arrêt de Brazzaville, le nommé Bintsamou Frédéric alias Ntumi, pour assassinat, détention illégale d’armes et de munitions de guerre et vol», a justifié le procureur dans un document faisant office de mandat d’arrêt.

Le 4 avril dernier, le gouvernement congolais a accusé les ex-miliciens Ninjas du Pasteur Ntumi, d’avoir attaqué les quartiers sud de Brazzaville. Le gouvernement congolais avait précisé que 17 personnes dont trois éléments de la force publique, 12 assaillants et deux civils, y avaient trouvé la mort.

Le pasteur Ntumi est poursuivi également de tentative d’assassinat, d’incendie volontaire d’édifices publics, des biens meubles et atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat.

Il a été demandé au régisseur de la maison d’arrêt de Brazzaville de « recevoir » et de « détenir » en mandat d’arrêt le Pasteur «jusqu’à ce qu’il en soit autrement ordonné ».

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
congopasteur Ntumi

[fbcomments]

Related Articles

Législatives au Congo: une campagnes à double vitesse dans les médias

Dès le lancement de la campagne électorale, pour les législatives du 15 juillet prochain, les différents candidats se sont rués

Congo : Célébration du 25e anniversaire du protocole de Brazzaville

[GARD align= »center »] Le Palais des Congrès de Brazzaville accueille ce mardi les cérémonies de célébration du 25e anniversaire du protocole

Congo: André Okombi Salissa vise la présidence pour “congoliser” les postes au profit des jeunes

[GARD align= »center »] André Okombi Salissa est un frondeur du parti au pouvoir PCT. Il a rompu avec le président Sassou-Nguesso

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*