Congo: ouverture de la campagne des élections législatives 2012

Congo: ouverture de la campagne des élections législatives 2012
Congo campagne législatives 2012

Carnaval / candidate du Parti Congolais du Travail(PCT) pour les élections législatives du 15 juillet 2012 (Photo via c-s-ng)

Pendant près de deux semaines, les différents candidats aux élections législatives du 15 juillet prochain vont devoir se lancer dans les opérations de charmes pour séduire les électeurs à la faveur de l’ouverture de la campagne ce 29 juin sur toute l’étendue du territoire national.

Profitant de l’occasion, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation Raymond Zéphirin Mboulou a invité les acteurs impliqués dans le processus électoral à observer les règles et principes établis par la loi.

Dans le cadre de ce premier jour de la campagne, l’on ne constate pas encore assez d’engouement de la population qui contemple déjà les banderoles, affiches et autres gadgets des candidats, annonçant le climat d’effervescence qui va prévaloir pendant près de deux semaines.

De son côté, la Commission nationale d’organisation des élections (CONEL) a affiché des messages, incitant les populations à accomplir leur devoir civique. Pour ce scrutin, les circonscriptions de Brazzaville, touchées par les explosions du 4 mars 2012, notamment celles de Talangaï I et II et Ouenzé I (6ème et 7ème arrondissement) ne feront pas partie de cette élection.

Plus d’une trentaine de partis et groupements politiques sont engagés dans cette bataille électorale, appartenant à la majorité présidentielle, au groupe des partis dits du centre et à l’opposition. En vue d’une bonne tenue du scrutin, les leaders des formations politiques concernées par le duel électoral ont paraphé le 28 juin 2012, un code de bonne conduite.

La future Assemblée nationale va compter 139 députés, contre 137 depuis 2002.

Le Parti congolais du travail (PCT) y détient actuellement la majorité avec ses alliés, l’opposition n’ayant qu’une douzaine d’élus.

En 2007 les législatives ont été marquées par des fraudes et des dysfonctionnements dénoncés par les observateurs de l’Union africaine (UA).

Des opposants estiment que les ‘conditions ne sont pas réunies pour de bonnes législatives’ le 15 juillet.

 

Messilah Nzoussi

 


Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
brazzavillecampagnecongolégislatives

Related Articles

Mali: Hollande redoute « l’installation de groupes terroristes » dans le nord

PARIS  – Le président François Hollande a dit lundi redouter l’installation de « groupes terroristes » dans le nord du Mali, actuellement

La BEAC va ouvrir une agence à Oyo, au Congo

Inscrit dans le cadre de la nouvelle génération des installations de l’institut d’émission sous-régional, cette infrastructure de quatre niveaux sera

Centrafrique: le mystère des squelettes de la maison Bozizé

Espérant trouver or et diamants cachés, les pilleurs d’une des maisons du président centrafricain déchu François Bozizé ont découvert deux

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*