Congo: un rassemblement annoncé vendredi pour «défendre la démocratie»

[GARD align= »center »]

Claudine Munari, Présidente du MUST| Image d’archive|DR

Claudine Munari, Présidente du MUST| Image d’archive|DR

Au Congo-Brazzaville, l’ancienne ministre du Commerce de Sassou Nguesso entre 2009 et 2015, devenue opposant a appelé les populations à «défendre la liberté, la démocratie, la République, et l’unité nationale». Claudine Munari, qui était candidat à l’élection présidentielle du 20 mars dernier estime que  la «responsabilité collective est engagée» face aux agissements du pouvoir congolais.

Pour l’ancienne ministre du Commerce, le vote des Congolais «doit être respecté». Claudine Munari reste convaincue que les résultats du scrutin du 20 mars 2016, tels qu’issus des urnes et constatés par les observateurs de l’opposition, «démontrent que le Président de la République sortant n’accède pas au deuxième tour». Avant de poursuivre  que la proclamation des résultats « d’une élection tronquée » et les tirs à l’arme lourde contre des habitations sont une manière pour «détourner l’attention des malfaçons de la Cour Constitutionnelle ».

«Notre pays est le seul au monde où les chars, les hélicoptères, les colonnes de militaires, les bombes lacrymogènes et la coupure des télécommunications, font partie du système électoral. Même les pires dictatures du vingtième siècle n’avaient pas de telles pratiques », a-t-elle précisé.

Claudine Munari estime donc que la violence n’est pas une solution face à l’atmosphère qui pèse sur le Congo, après la validation de la victoire de Sassou Nguesso par la Cour constitutionnelle. Fort de ces constats, l’ancienne ministre  invite les Congolais au «rassemblement de la paix» et de «l’unité nationale» prévu vendredi 15 avril.

«Quitte à ce que j’y sois seule, je serai là pour défendre la liberté, la démocratie, la République, et l’unité nationale», a-t-elle défendu dans un communiqué.

Cet appel à la mobilisation intervient à la veille de l’investiture de Denis Sassou-Nguesso prévue pour ce samedi 16 avril.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Claudine Munaricongodémocratie

[fbcomments]

Related Articles

Le Gabon institue une redevance aéroportuaire

Le Gabon a décidé d’instituer une redevance aéroportuaire payable à partir du 1er septembre 2013, rapporte le communiqué final ayant

Cameroun: un ancien ministre des Finances condamné à 25 ans de prison

Un ancien ministre camerounais des Finances, Polycarpe Abah Abah, écroué depuis 2008, a été condamné à Yaoundé à 25 ans

Tchimbamba PN 242, The story of Naomie Makosso: Deux fois vingt trois kilos

En cette veille de fêtes de fin d’année, Œil d’Afrique vous offre la deuxième partie des aventures de Naomie Makosso,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*