Congo: Sassou Nguesso decrète 2017 “l’année de la rigueur et de la vérité”

[GARD align= »center »]

Le chef de l’Etat congolais Sassou Nguesso

Le chef de l’Etat congolais s’est prêté à la tradition comme chaque fin d’année. Sassou Nguesso a présenté ses voeux de nouvel an au peuple congolais. Dans son message à la Nation, il a annoncé une année 2017 difficile due à la baisse des cours du pétrole.

Les Congolais doivent encore serrer la ceinture pour cette nouvelle année. Le numéro un du Congo est déjà clair: “la situation économique et financière de notre pays sera assurément plus rude en 2017 qu’elle ne l’a été en 2016”. Selon Sassou Nguesso, sur le plan économique, le Congo a fait face, en 2016, à une situation générale défavorable. “La baisse continue des cours mondiaux du baril de pétrole a fortement dégradé les équilibres économiques et financiers de notre pays. La production générale a reculé de plus de 5%. La croissance a fléchi. Nos objectifs de développement, dans leur globalité, ont été revus à la baisse”, a indiqué le président congolais.

Donc, pour Sassou Nguesso, “2017 sera, de ce fait, l’année de la rigueur et de la vérité.” Il insiste sur “l’adoption des mesures économiques plus fortes, susceptibles d’accélérer la mise en œuvre, sans atermoiement, des réformes portées par la ‘marche vers le développement’”.

Le chef de l’Etat congolais appelle le gouvernement à “donner l’exemple, montrer le chemin, dire la vérité” durant l’année 2017.

©OEILDAFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
congosassou

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Tunisie: la grâce présidentielle pour 1609 prisonniers

[GARD align= »center »] En Tunisie, le président Béji Caïd Essebsi, a accordé la grâce présidentielle à 1609 prisonniers à l’occasion du

Lybie: un an après sa mort, Kadhafi hante toujours le pays

Le spectre de Mouammar Kadhafi hante toujours les nouvelles autorités libyennes qui ont estimé samedi que le pays n’a pas

Bosco Ntaganda à la disposition de la Cour pénale internationale : indifférence et méfiance de la population dans l’Est de la RDC

La reddition, lundi le 18 mars 2013 à l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Kigali, de celui que l’on surnomme le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*