Congo: Sassou Nguesso officialise sa candidature à la présidentielle

[GARD align= »center »]

Le président Denis Sassou N’Guesso, vendredi 19 février, dans une salle du complexe hôtelier de la Concorde à Kintélé dans la banlieue nord de Brazzaville.

Le président Denis Sassou N’Guesso, vendredi 19 février, dans une salle du complexe hôtelier de la Concorde à Kintélé dans la banlieue nord de Brazzaville.

Le chef de l’Etat Denis Sassou Nguesso, déjà investi par son parti, a officialisé ce vendredi 19 février 2016 sa participation à l’élection présidentielle. Il l’a fait savoir devant des jeunes à Kintélé dans la banlieue nord de Brazzaville.

Denis Sassou Nguesso n’a pas attendu jusqu’à samedi, dernier jour de la clôture des dépôts de candidature pour officialiser sa participation à l’élection présidentielle. Ce vendredi 19 février, dans une salle du complexe hôtelier de la Concorde à Kintélé dans la banlieue nord de Brazzaville, le président congolais a déclaré : «Et donc, je dis, que bien sûr, je suis candidat ! ». Il répondait ainsi à la question d’un intervenant parmi les nombreux jeunes en face de lui.

Donc, dans une salle prise d’assaut par des jeunes enthousiasmés, le chef de l’Etat congolais officialise ainsi sa participation à l’élection présidentielle à la veille de la clôture du dépôt des candidatures. Au-delà de son épouse, Antoinette Sassou N’Nguesso, le numéro un du Congo avait à ses côtés d’autres personnalités parmi lesquelles, Firmin Ayessa, Jean-Jacques Bouya, Thierry- Moungalla, Anatole Collinet Makosso, Denis Christel Sassou NGuesso. Sans doute, ces derniers composeront la charte ouvrière de l’équipe de campagne du président congolais.

Déjà 9 candidats déclarés dont six qui sont membres de l’IDC-Frocad, la principale plateforme de l’opposition, sont sur les starting-blocks.   

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
présidentielle Congo 2016Sassou N’Guesso

[fbcomments]

Related Articles

Xi Jinping à Brazzaville: signature de nombreux contrats en clôture de sa tournée africaine

Le nouveau chef de l’Etat chinois Xi Jinping est arrivé vendredi midi à Brazzaville, pour la première visite d’un président

Gabon: les grandes manœuvres ont commencé pour la présidentielle de 2016

[GARD align= »center »] Démissions fracassantes du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 46 ans), opposition en quête d’unité et d’un

Congo: Bienvenu Okiemy contre Thierry Moungalla, la guerre froide

Un énième remaniement gouvernemental a eu lieu au Congo-Brazzaville. Le président Sassou Nguesso a réussi par ce ballet de chaises musicales

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*