Congo : suspension du secrétaire général de l’UPADS

Congo : suspension du secrétaire général de l’UPADS
secrétaire général de l'UPADS

Le secrétaire général de l’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale , la première formation politique de l’opposition, Pascal Tsaty Mabiala, a été suspendu du parti.

Le secrétaire général de l’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale (UPADS), la première formation politique de l’opposition, Pascal Tsaty Mabiala, a été suspendu du parti, selon un acte publié vendredi à Brazzaville et remis à la presse.

« Le camarade Pascal Tsaty Mabiala, secrétaire général du parti est suspendu du parti avec déchéance de ses fonctions pour fautes graves. Il s’agit notamment du refus d’exécuter des ordres ou directives que l’on tient des organes supérieurs, du dénigrement du parti et ses dirigeants, du fait d’engager le parti sans en avoir reçu mandat, des insultes et propos injurieux proférés contre les membres du parti; de l’obstruction de la voie hiérarchique, de la complicité de déstabilisation du parti en relation avec les partis politiques et protagonistes tiers », précise l’acte signé par deux membres du Conseil des vice- présidents de l’UPADS, Christophe Moukouéké et Victor Tamba-Tamba.

Réagissant à cette décision, Pascal Tsaty Mabiala se dit  » étonné ».

« Je suis d’abord tout étonné; la première réaction, c’est l’ étonnement, suite à cet acte aussi grave. Sans être entendu, je suis en train de le découvrir. C’est une fuite en avant qui, malheureusement, consacre la division du parti; ce parti en a tellement souffert », a-t-il déclaré.

« Le secrétaire général, élu au congrès, ne peut être démis de ses fonctions que par le congrès », a-t-il souligné, précisant que cet « acte n’a aucun fondement juridique; c’est de nul et nul effet; c’est une plaisanterie, mais une plaisanterie de mauvais goût; c’ est même ubuesque ».

La préparation du congrès de l’UPADS prévu en décembre prochain est la pomme de discorde entre les différents responsables de ce parti miné par des querelles de leadership, depuis le départ en exil en 1997 de son président fondateur, Pascal Lissouba.

Elu député en 2007 et tout récemment en 2012, dans la circonscription de Loudima au sud-ouest du Congo, Pascal Tsaty Mabiala dirige le groupe parlementaire de l’UPADS à l’Assemblée nationale.

Avec (Xinhua)

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
congopolitiqueUpads

Related Articles

L'occident avait prévu depuis 2001 de conquérir sept pays!

C’est le général Wesley Clark, ancien général commandant l’OTAN de 1997 à 2001 qui est interviewé. Il affirme sans ambiguïté, sans langue

Législatives en Guinée : Les menaces de Sidya Touré

Sidya Touré menace de descendre dans la rue avec ses partisans si l’accord politique du 03 juillet n’est pas respecté,

Afrique du Sud: la politique est souvent sanglante au KwaZulu-Natal

La bataille pour le pouvoir est souvent violente au KwaZulu-Natal, province de l’est de l’Afrique du Sud qui a été

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*