Congo/Agriculture : Le gouvernement encourage la création d’un « pôle de l’intensification de la production »

Congo/Agriculture : Le gouvernement encourage la création d’un « pôle de l’intensification de la production »

Le ministre congolais de l'Agriculture, Rigobert Maboundou

Le ministre congolais de l’Agriculture, Rigobert Maboundou, a déclaré mercredi à Xinhua à Brazzaville que le Congo encourageait la création d’un pôle de l’intensification de la production, pour faire face aux besoins alimentaires de la population en forte croissance.

« A côté de l’agriculture paysanne que nous protégeons, nous voulons créer un pôle attractif qui soit un pôle de l’intensification de la production qui va tirer toute l’agriculture vers le haut », a déclaré Maboundou, à l’occasion de la tenue à Brazzaville de la 27e conférence régionale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), sous le thème « De la vision à l’action pour une agriculture africaine performante ».

« Autant il faut poser le caractère indispensable de l’accès des paysans aux terres, autant avec tout ce dont on dispose, on ne devrait pas pâlir de mettre quelques petits hectares de terre aux fermiers. Pour le cas par exemple du Congo, les Sud-Africains ont eu en concession 80.000 ha. Le disponible pour le Congo est de 10 millions d’ha. Ce n’est pas parce qu’on aura mis à la disposition des Sud-Africains 80.000 ha que pour autant les paysans congolais n’auront plus de terres », a-t-il expliqué.

Ces fermiers sud-africains de la société « Congo agriculture » se sont installés depuis décembre dernier dans le département du Niari, au sud du Congo, où ils ont déjà planté sur 1500 ha du maïs et d’autres produits. Le gouvernement congolais leur a mis en concession pour 25 ans renouvelables, 80.000 ha pour l’agriculture et l’élevage, rappelle-t-on.

Selon Maboundou, « le plus important pour les gouvernements, c’ est de trouver l’équilibre indispensable entre la nécessité de faire progresser l’agriculture paysanne pour la tirer vers le haut et l’obligation que nous avons de maîtriser les processus de mise à disposition des terres auprès des fermiers ».

Cette question de l’investissement dans l’agriculture familiale est au centre des travaux des experts de la 27e conférence régionale de la FAO.

Xinhua

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
agriculturecongointensification

Related Articles

Cameroun: Un documentaire et un livre pour soutenir les filles aux seins repassés

[GARD align= »center »] Au Cameroun, 1 fille sur 10 est victime  repassage des seins. Ce qui représente 800 000 personnes sur une population

Décès de Mandela: Dénis Sassou N’Guesso parle d’un «coup de tonnerre»

 [wp_ad_camp_3] La mort de Nelson Mandela touche énormément des grands figurent africaine et surtout les Chefs d’Etat qui ne cessent

Sénégal : Karim Wade auditionné à la Cour de répression de l’enrichissement illicite

L’ancien ministre d’Etat, ministre de l’Energie, des Transports aériens, de la Coopération internationale et des Infrastructures, Karim Wade, est auditionné

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*