Le consulat du Mali à Paris reprend ses activités une semaine après un sit-in devant ses locaux (témoin)

[GARD align= »center »]

Le Consulat général du Mali à Paris |DR

Le Consulat général du Mali à Paris |DR

Le Consulat général du Mali à Paris a repris vendredi ses activités, une semaine après un sit-in devant ses locaux, d’un groupe d’individus se réclamant de l’Association pour le développement du cercle de Yélimané « Yélimané Dagakané », pour exiger la « libération immédiate » de leur porte-parole, Bakary Diambou, mis aux arrêts au Mali « pour incitation à la violence », selon des témoins.

Les membres de l’Association pour le développement du cercle de Yélimané « Yélimané Dagakané » effectuent depuis le vendredi 06 mai 2016, un sit-in devant le Consulat général du Mali en France.

Au cours d’une rencontre avec l’Ambassadeur du Mali en France et des représentants de l’association, ces derniers ont indiqué qu’ils organisaient ce sit-in afin d’exiger du gouvernement malien « la libération immédiate » de leur porte-parole et la « levée de l’interdiction qui frappe leur association au Mali ».

L’organisation a également demandé « la levée du contrôle judiciaire à l’encontre de certains membres » de l’association qui étaient « en prison à Yélimané », localité située dans la région de Kayes, à 603 Km au nord-ouest de Bamako.

Les responsables de l’association dénoncent notamment « la mauvaise gestion » par les autorités de Yélimané des fonds envoyés par les immigrés et le « détournement du matériel sanitaire » destinés au centre de santé de la localité.

Une manifestation récemment organisée par un groupe de femmes de Yélimané a été dispersée par la gendarmerie, faisant « six blessées, dont deux grièvement », rapportent des médias maliens.

« Des associations de ressortissants de Yélimané ont organisé vendredi et lundi dernier des sit-in respectivement devant les ambassades du Mali à Paris et à New-York », ont affirmé ces médias.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
consulatmaliparis

[fbcomments]

Related Articles

Abdoulaye Baldé attendu ce lundi devant la CREI Sénégalaise

Ce lundi se joue le destin politique d’Abdoulaye Baldé. Le maire de Ziguinchor mis en demeure par le procureur spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis devrait être fixé sur son sort. Abdoulaye Baldé doit justifier devant la CREI un patrimoine cinq milliards de francs CFA, qu’il aurait obtenu durant le régime de l’ex-président sénégalais, Abdoulaye Wade.

Nigeria: Goodluck Jonathan, laisse un pays sinistré, dénonce l’opposition

Le président sortant du Nigeria, Goodluck Jonathan, va passer la main à son successeur vendredi en laissant un pays plus

Affaire du charnier de Kati : Des hauts gradés de l’armée malienne entendus

 [GARD align= »center »] L’enquête concernant le charnier de Kati découvert après l’arrestation du capitaine Amadou Haya Sanogo auteur du coup d’Etat contre

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*