Corruption au Congo: Accusé de détournement de fonds Joseph Mapakou incarcéré

Corruption au Congo: Accusé de détournement de fonds Joseph Mapakou incarcéré

Selon la police, à travers son porte-parole, le colonel Jean-Aive Allakoua, le président de l’O.A.C (Observateur anti-corruption), Joseph Mapakou, et cinq de ses collaborateurs font l’objet d’une plainte introduite par des fonctionnaires de cette institution. Le président Mapakou et quatre de ses collaborateurs ont été interpellés par la police et écroués à la maison d’arrêt de Brazzaville, depuis le vendredi 19 juillet 2013. Mais, le bureau de l’O.A.C, par la voix du vice-président André Ikongo-Logan, fait savoir que l’accusation faite contre le président Mapakou est une fausse allégation.

De quoi retourne cette affaire où des responsables de l’Observatoire anti-corruption se retrouvent derrière les barreaux? Selon la police, il s’agirait de la mauvaise gestion d’une somme de 40 millions de francs Cfa, affectée à l’O.A.C par l’Etat, pour l’achat de deux véhicules d’occasion, de marque Toyota Rav 4. La police révèle que cette somme aurait été partagée entre les autorités de l’O.A.C. D’où la plainte du personnel contre le président de l’O.A.C et d’autres responsables autour de lui. «Effectivement, le président de l’Observatoire anti-corruption est, depuis quelques jours, aux arrêts, suite à une plainte qui a été introduite par une commission d’enquête, mise en place de façon interne, au sein de cet observatoire, pour des soupçons de corruption. Et l’enquête menée par les services judiciaires du département de Brazzaville, a révélé des faits consécutifs du délit de concussion, de corruption, de complicité et de détournement de deniers publics. Comme ce sont des faits prévus et punis par la loi, les procédures ont été montées, avec un certain nombre de scellés qui vont concourir à la manifestation de la vérité. Ces Messieurs sont au nombre de cinq, c’est-à-dire le président et quatre de ses collaborateurs. Ils ont été présentés à Monsieur le procureur de la République. Pour des raisons de procédure, le procureur de la République prendra les dispositions nécessaires, afin que la sixième personne soit également entendue, puisqu’elle est citée dans cette procédure», a expliqué le colonel Allakoua à la presse.

Mais, pour sa part, André Ikongo-Logan, vice-président de l’O.A.C et également sénateur, «l’information donnée n’est qu’une fausse allégation». L’achat d’un véhicule neuf, de marque Toyota Prado, a été déjà engagé. Le véhicule sera fourni, d’ici au 15 août prochain, par les Etablissements Juliette, dont le représentant, Florian Christel Ndey, a signé l’engagement avec l’O.A.C, le 31 mai 2013. Par ailleurs, le sénateur Ikongot-Logan a signifié que les personnes habilitées à signer les documents de l’institution n’avaient aucun intérêt à fabriquer de faux documents. Donc, on ne peut pas les accuser de «faux et usage de faux».
Pour le bureau de l’O.A.C, l’arrestation du président Mapakou et quatre de ses collaborateurs serait l’œuvre de deux opérateurs économiques, notamment El Hadj Abdoulaye Djibril Bopaka et Félix Andzono, qui auraient utilisé leurs parents évoluant à l’O.a.c, notamment Jonas Amboulou, neveu de Félix Andzono, qui avait été pris en flagrant délit de fouille de documents comptables et financiers, dans le bureau de la directrice comptable et financière, tandis que le fils Bopaka avait été surpris dans le bureau du président de l’O.A.C. Les deux opérateurs économiques auraient un conflit né à la suite de la mauvaise exécution du marché de réhabilitation du siège de l’O.A.C.
Quoiqu’il en soit, les affaires s’accumulent sur la table de la justice, notamment du tribunal de grande instance de Brazzaville, appelé à se prononcer, pour éclairer la lanterne de l’opinion congolaise. On attend donc de savoir de quoi cela retourne à l’O.A.C.

Oeildafrique.com avec L.A


Tags assigned to this article:
congocorruption

Related Articles

Ouganda: le chef de l’opposition arrêté à la veille de l’investiture du président Museveni

[GARD align= »center »] L’opposant historique ougandais Kizza Besigye a été une nouvelle fois arrêté mercredi, a annoncé la police locale à

La Chine a la même mission de développement que le Congo

Le président chinois, Xi Jinping, a affirmé vendredi à Brazzaville que son pays et le Congo avaient la même mission

A Kinshasa, la colère et l’abandon des derniers « refoulés » de Brazzaville

[GARD align= »center »] « Dieu, ne déverse plus d’eau, nos mains sont fatiguées ! » Germaine Kandeka, tremblotante, les habits trempés, formule cette

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*