Corruption : Le Maroc et le Gabon discutent un accord d’extradition des auteurs

corruption

Image d’illustration

Mohamed Moubdi, ministre  marocain de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration et Odounga Awassi, président de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (Cnlcei) du Gabon ont eu vendredi dernier, un entretien au palais des expositions Lenexpo de Saint-Petersbourg (Russie). Cette rencontre s’était déroulée en marge de la 6ème  session de la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption qui se déroule du 2 au 6 novembre 2015.

Au cours des discussions les deux responsables ont convenu de raffermir les liens de coopération entre leurs deux pays dans le cadre de la lutte contre la corruption. Le Maroc et le Gabon s’entendent pour mener une croisade commune contre la corruption.

Ainsi, l’Instance centrale de prévention de la corruption (Icpc) du Maroc et la Cnlcei du Gabon, ont décidé de signer un Accord cadre bilatéral, dans les tous prochains jours, conformément aux dispositions du chapitre 4 de la Convention des Nations Unies contre la corruption (Cnucc).

En effet, ce chapitre de la Cnucc a trait à la coopération internationale, l’extradition, le transfert des personnes condamnées, l’entraide judiciaire, le transfert des procédures pénales, la coopération entre les services de détection et de répression, les enquêtes conjointes et les techniques d’enquêtes spéciales.

Globalement, la Convention vise à élever les codes d’éthique pour les fonctionnaires et prévoit des sanctions pénales pour la corruption dans le secteur privé et des mesures anti-blanchiment.

Selon les termes de la Convention, les Etats parties doivent restituer les fonds retenus par la corruption, et à coopérer pour fournir des preuves, geler des comptes bancaires, confisquer des biens ou extrader des suspects ou des auteurs d’actes de corruption.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
corruptiongabonMaroc

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Une manifestation contre la grâce d’un pédophile dispersée au Maroc

Plusieurs milliers de personnes ont tenté de se rassembler devant le Parlement marocain à Rabat pour dénoncer la grâce accordée à un

Gabon: production et distribution du pétrole perturbées par une grève

 [GARD align= »center »] Une partie de la production pétrolière du Gabon était à l’arrêt et des stations service de Libreville et

Gabon : L’école de douane de la CEMAC bientôt délocalisée à titre provisoire de Bangui vers Libreville

[GARD align= »center »] Il s’est tenu mardi à Libreville, une réunion de haut niveau des directeurs généraux de douane des Etats

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*