Côte d’Ivoire: Plus de 250 personnes refoulées à la frontière pour prévenir Ebola

Côte d’Ivoire: Plus de 250 personnes refoulées à la frontière pour prévenir Ebola

[GARD align= »center »]

Fièvre Ebola

| Reuters

Dans le cadre de la lutte contre le virus hémorragique Ebola, les autorités ivoiriennes ont révélé que plus de 250 personnes avaient été reconduites à la frontière du Nord de la Côte d’Ivoire à des postes de contrôle frontalier avec le Mali et le Burkina Faso.

252 personnes ont été refoulées dans la période du 4 mars au 7 septembre à Pogo, au niveau de la frontière avec le Mali et à Laléraba, au poste de frontière avec le Burkina Faso. Les sources sécuritaires ivoiriennes précisent que ces personnes sont de plusieurs nationalités, mais en grande partie des Guinéens. Parmi elles, figurent également des Sénégalais, des Togolais, des Nigérians et des ressortissants ivoiriens eux-mêmes.

Aucun cas du virus Ebola n’est encore enregistré en Côte d’ivoire, mais les autorités sont en alerte maximale. Ainsi, depuis le 22 août, les frontières terrestres du pays ont été fermées à l’Ouest avec le Liberia et la Guinée tout en autorisant des «couloirs humanitaires, économiques et sanitaires» en direction de ces pays.

Le gouvernement ivoirien a également suspendu les vols en provenance ou à destination des pays touchés au mépris des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui est également contre la fermeture des frontières.

La Côte d’Ivoire veut juste faire preuve d’une grande vigilance. Ainsi, le gouvernement a pris des mesures vigoureuses telle que la suspension des vols en provenance et à destination des pays affectés par le virus Ebola.

L’Etat ivoirien a demandé aux populations de s’abstenir de se serrer les mains et de se faire des accolades. Ces nouvelles mesures s’expliquent par le fait que l’épidémie ne faiblit pas dans les pays voisins; ce qui aggrave les risques de contamination.

Selon l’OMS, la fièvre à virus Ebola a fait plus de 2.288 morts en Sierra Leone, au Liberia, au Nigeria et en Guinée.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireebola

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Le Burkina envisage investir 15.000 milliards FCFA pour son développement de 2016 à 2020

[GARD align= »center »] L’Etat burkinabè envisage à travers le Plan national de développement économique et social (PNDES), investir environ 15.000 milliards

La patronne de la filière cacao limogée en Côte d’Ivoire

[GARD align= »center »] Le gouvernement ivoirien a annoncé la nomination d’un nouveau patron pour la filière cacao, secteur stratégique pour l’économie

Bénin: les TIC pour redynamiser l’économie

[GARD align= »center »] Salomon Odjo, directeur de cabinet du ministre béninois de l’Economie numérique et de la Communication vient d’annoncer que

1 commentaire

Espace commentaire
  1. karamo konate
    karamo konate 12 septembre, 2014, 19:51

    Ferme et fermer aussi vos cimetiere car cest ebola srulement qui tue

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*