Côte d’Ivoire: 4 morts et un camp de déplacé incendié à Duekoué

Côte d’Ivoire: 4 morts et un camp de déplacé incendié à Duekoué

La ville de Duekoué a été une fois encore secouée par des violences dans la nuit de jeudi à vendredi faisant au moins 4 morts et plusieurs blessés.

 

Si le spectre de la guerre s’éloigne progressivement des autres parties du pays, l’ouest lui n’a pas encore fini avec la violence. Ainsi la nuit de jeudi à vendredi des individus non identifiés et armés ont ouvert le feu sur des habitants du quartier Kôkôma peuplé en majorité de l’ethnie malinké faisant ainsi 4 morts selon des habitants que nous avons joint au téléphone très tôt ce vendredi matin . Cet acte d’assassinat a provoqué des représailles de la part des habitants du quartier soutenu par les FRCI et les Dozos (chasseurs traditionnels) contre le camp de déplacés situé à l’entrer de la ville et sous surveillance de la mission des nations unies en Côte d’ivoire (ONUCI). Comme nous indique une source onusienne les assaillants sont arrivés détruisant l’entré du camp il ont ensuite mit le feu au camp. Des violences ont ainsi suivit faisant plusieurs blessés à l’arme blanche nous a indiqué une source hospitalière sur place.

 

Si un calme précaire règne depuis cet après midi il est encore à craindre de nouvelles violences qui pourraient éclater  entre communautés car chacune ruminent  de son côté une certaine vengeance.Il est à rappeler que cette région reste instable depuis la fin de la crise postélectorale de 2011 qui a fait près de 3000 morts. Les tensions ethniques restent encore vivent entre les populations malinké et Guéré qui trainent un vieux contentieux sur le foncier rural.

 

Fulbert KOFFI
© Œil d’Afrique Abidjan


 

Fulbert Koffi

Fulbert Koffi

Journaliste Oeil d'Afrique, basé à Abidjan (Côte d'Ivoire), spécialiste des dossiers politiques et sociaux culturels.



Related Articles

Nord-Mali : la France renvoie les autorités Africaines à leurs responsabilités

Hier lundi, le président Nigérien Mahamadou Issoufou a été reçu à l’Elysée par le président François Hollande. Occasion pour le

Différend frontalier maritime : La Côte d’Ivoire et le Ghana pour une « solution à l’amiable et équitable »

[GARD align= »center »] Le président ghanéen et son homologue ivoirien ont exprimé mercredi à Abidjan leur volonté de trouver une « solution

Le Kenya vote en masse après une nuit marquée par la mort de policiers

Les électeurs affluent en grand nombre lundi dans les bureaux de vote au Kenya, où six policiers ont été tués

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*