Côte d’Ivoire : Alain Lobognon emporté par l’affaire des primes impayées

Alain Lobognon

L’ex-ministre du sport, Alain Lobognon

L’affaire des primes détournées des éléphants de Côte d’Ivoire, champions à la récente coupe d’Afrique des nations de football vient de connaitre un rebondissement ce mercredi avec le limogeage du ministre des sports, Alain Lobognon.

La nouvelle du dégommage du ministre Alain Lobognon du gouvernement Duncan a été rendu officiel par le concerné lui-même qui à partir de son compte Twitter l’a annoncé ce matin. Très actif sur Twitter au point ou ses détracteurs l’avaient même surnommé « le Ministre Twitter », Alain Lobognon n’a pas attendu la voix officielle pour rendre public son départ du gouvernement suite à l’affaire du détournement portant sur les primes des éléphants.

« Le Premier Ministre Duncan m’a reçu ce matin. Avons parlé de la fin de ma mission au sein du Gouvernement, à la demande du Président de la République. Cette décision salutaire me permet de faire face aux accusations diffamantes visant ma Probité mon Honneur et celui de ma Famille. J’ai le sentiment d’avoir essayé de redorer le blason de ce département ministériel, avec les moyens à ma disposition. Je tiens ici à remercier le Président de la République, le Premier Ministre et tous mes Amis du Gouvernement pour cette riche expérience. Je remercie le Président de l’Assemblée Nationale, Soro Guillaume, ma Famille et mes proches collaborateurs pour leur indéfectible soutien. Je demeure convaincu que la vérité sur le détournement des primes des athlètes, sera enfin connue. Mes Conseils saisiront la Justice. J’ai été heureux de servir mon pays à ce poste. Et je reste encore disponible pour le servir ailleurs, notamment au Parlement et à Fresco. Je souhaite bonne chance à mon successeur.  » écrit Alain Lobognon

Après le régisseur Yapi Patrick limogé en premier la semaine dernière c’est au tour du ministre Lobognon de subir la rigueur des mesures conservatrices telle que décidée par le gouvernement qui a pris l’engagement de reverser à nouveau les fameuses primes aux éléphants.

Pour rappel il faut savoir que 3 mois après le sacre des champions d’Afrique de football des primes restaient impayés ce qui a suscité une vague de réaction au sein des éléphants. Mais contre toute attente aucune trace de cet argent qui a pourtant été décaissé des caisses de l’Etat pour régler les primes. Depuis lors le ministère des sports et la fédération Ivoirienne de football se rejettent la responsabilité des primes introuvables.

Dommage que l’éclatante victoire des éléphants de Côte d’Ivoire à la dernière CAN de Malabo soit ternie de la sorte.

Fulbert KOFFI
© OEIL D’AFRIQUE

Fulbert Koffi

Fulbert Koffi

Journaliste Oeil d'Afrique, basé à Abidjan (Côte d'Ivoire), spécialiste des dossiers politiques et sociaux culturels.


Tags assigned to this article:
Alain Lobognonfootballsport

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Le porte-parole de Gbagbo libéré sous caution au Ghana

Un tribunal d’Accra a annoncé avoir accordé mardi la liberté sous caution au porte-parole de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo,

CPI : Jean-Pierre Bemba reconnu coupable de crimes contre l’humanité par la CPI

[GARD align= »center »] Après près de huit ans de procédure devant la CPI, Jean-Pierre Bemba a été reconnu coupable lundi, en

RDC : Dialogue national, les détails de l’accord enfin adopté

[GARD align= »center »] Le dialogue national en République Démocratique du Congo connait enfin son dénouement. Longtemps attendu, l’accord entre les différentes

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*