Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara gracie plus de 3000 prisonniers

Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara gracie plus de 3000 prisonniers

[GARD align= »center »]

Le président de le Côte d'Ivoire Alassane Ouattara

Le président de le Côte d’Ivoire Alassane Ouattara

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné, a  annoncé mercredi à Abidjan que le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a accordé une grâce collective à un peu plus de 3.000 prisonniers soit 30% de la population carcérale. Cette démarche intervient dans le cadre de la célébration du 54è anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara vient d’accorder la grâce à plus de trois mille prisonniers. Selon le porte-parole du gouvernement Bruno Koné, Ouattara a pris cette décision à l’occasion de la célébration du 54e anniversaire de l’accession de la Côte d’Ivoire à la souveraineté internationale.

«A l’occasion de la fête nationale, le chef de l’Etat a décidé d’accorder la grâce à un peu plus de 3000 prisonniers, donc ce qui représente pratiquement 30% de la population carcérale ivoirienne», a déclaré M. Koné.

[wp_ad_camp_3]

Bruno Koné a expliqué qu’il s’agit de faire en sorte que ces personnes ne soient pas des prisonniers présentant une quelconque dangerosité pour la société et pour les concitoyens.

Toutefois, la décision ne concerne pas tous les détenus. Selon le porte-parole du gouvernement, les condamnés pour  les infractions militaires, les atteintes au droit de l’Homme, les crimes et vols aggravés(les vols de nuits, les vols en associations), la détention et la vente de stupéfiants, le détournement de deniers publics, les faits de corruption, les attentats à la pudeur, les enlèvements d’enfants, sont exclus de la grâce présidentielle.

L’objectif de cette grâce est d’offrir aux bénéficiaires, une deuxième chance de réinsertion dans la société. Lors de son intervention, le porte-parole du gouvernement n’a pas fait référence à des prisonniers politiques parmi les graciés.

Mais suite à la crise postélectorale de 2010-2011 qui a fait plus de 3000 morts, le principal parti d’opposition le Front Populaire Ivoirien (FPI), le parti fondé par Laurent Gbagbo ne cesse de dénoncer la détention de ses partisans.

En juillet dernier, Pascal Affi N’Guessan, le président du FPI avait soutenu que son parti comptait 700 prisonniers, recensés après investigations dans les prisons et auprès des familles. M. Affi Nguessan s’est dit persuadé  que les militants du FPI étaient environ un millier à vivre l’enfer et que certains sont même torturés. 

Didier Assogba
©Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_4]

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
cote d'ivoirejusticePrisonniers

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Côte d’ivoire : Il n’y aura pas de modification de la Constitution avant la présidentielle

Il y a quelques jours, le président ivoirien Alassane Ouattara a manifesté son intention de modifier la Constitution ivoirienne, notamment

Sénégal: 341 personnes interpellées dont 14 étrangers

[GARD align= »center »] La policie sénégalaise a menée une opération coup de poing dans la nuit du dimanche au lundi sur l’ensemble

Sénégal: Karim Wade exige la comparution de Bibo Bourgi, son co-accusé

 [GARD align= »center »] Le procès de Karim Wade s’est heurté, mardi au tribunal de Dakar, à la non -comparution de Bibo

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Aboubakar Sangare
    Aboubakar Sangare 8 août, 2014, 22:17

    Je trouve que c est une bonne chose,pour certain prisonier.Que Dieu tout puissant guide le president Allassane dans tout ses projets pour la côte d ivoire.Que Dieu lui protege partout ou il se trouve. Amen incha la

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*