Côte d’Ivoire: arrivée à Abidjan d’Ibrahim Boubacar Keïta

Côte d’Ivoire: arrivée à Abidjan d’Ibrahim Boubacar Keïta

Le président élu du Mali Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé vendredi en fin de matinée à Abidjan, pour une visite de moins de 24 heures en Côte d’Ivoire.

M. Keïta, qui doit officiellement être investi le 4 septembre, a été accueilli à sa descente d’avion par le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, également président en exercice de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Un tête-à-tête entre les deux dirigeants est prévu au palais de la présidence ivoirienne, selon le programme officiel.

Le 14 août, M. Ouattara avait félicité le nouveau président du Mali pour sa brillante élection et lui avait promis l’appui de l’organisation régionale ouest-africaine.

Le 26 août, M. Keïta s’était rendu au Tchad pour remercier le chef de l’Etat tchadien Idriss Deby Itno de son appui dans la guerre contre des groupes jihadistes dans le nord du Mali, selon son entourage et la présidence tchadienne.

Il avait rencontré le président Deby Itno sur son lieu de vacances à Iriba (est du Tchad). Il lui avait exprimé toute sa reconnaissance (…) pour le sacrifice suprême consenti par les Tchadiens dans le nord du Mali, d’après la présidence tchadienne.

Quelque 2.000 soldats tchadiens – dont un fils militaire du président Deby Itno – de la Misma, une force africaine absorbée en juillet par la Minusma, une force de l’ONU, ont été en première ligne dans les combats contre les islamistes ayant occupé le nord du Mali pendant plusieurs mois en 2012.

Les Tchadiens, qui ont officiellement perdu au moins 38 hommes au Mali, ont combattu aux côtés de l’armée française qui a dirigé à partir de janvier 2013 une intervention internationale pour chasser ces groupes islamistes.

Des sources non officielles ont aussi indiqué qu’Ibrahim Boubacar Keïta s’était rendu également cette semaine au Gabon, notamment à Franceville (sud-est), région natale du défunt président gabonais Omar Bongo Ondimba, qui y est inhumé. Interrogé à ce sujet par l’AFP, son entourage a refusé de se prononcer.

Le 4 septembre est le délai constitutionnel fixé pour l’investiture de M. Keïta qui se déroulera en deux temps, une première cérémonie à cette date et une autre prévue le 19 septembre, en présence de nombreux chefs d’Etat pour saluer son élection, d’après une source à la présidence malienne.

Ibrahim Boubacar Keïta, surnommé IBK d’après ses initiales, est un ancien Premier ministre et ancien président de l’Assemblée nationale. Il a remporté le second tour de la présidentielle du 11 août au Mali avec 77,62% des voix face à son rival l’ancien ministre des Finances Soumaïla Cissé, qui en a obtenu 22,38%.

Oeildafrique.com avec l’AFP


Tags assigned to this article:
cote d'ivoiremali

Related Articles

Sénégal: mobilisation de la société civile pour faire libérer les activistes arrêtés en RDC

Plusieurs organisations de la société civile sénégalaise, dont Amnesty International ont décidé, lundi à Dakar, d’organiser des rassemblements dans les

Syrie: pour Macky Sall, "la France n'est pas seule"

Le président sénégalais Macky Sall a affirmé, samedi à Nice, que la France « n'était pas seule » sur le dossier syrien,

« L’actualité africaine en 5 titres » du 17 octobre 2016

[GARD align= »center »] RDC: signature d’un projet d’accord entre partis au pouvoir et opposition mardi La mouvance présidentielle et une frange

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*