Côte d’Ivoire Bousculade du Plateau : Le parquet identifie quatre présumés coupables

Côte d’Ivoire Bousculade du Plateau : Le parquet identifie quatre présumés coupables

Le parquet d’Abidjan a annoncé samedi soir avoir identifié quatre présumés coupables de la bousculade du Plateau contre qui il va ‘’engager des poursuites pénales’’.

Selon le procureur de la république, Simplice Koffi Kouadio, qui a lu un communiqué au journal télévisé de 20 heures de la télévision nationale première chaîne, 31 personnes ont été auditionnées au cours de l’enquête ouverte par le parquet et confiée à la direction de la police criminelle.

Parmi les personnes auditionnées, se trouvent le gouverneur du district d’Abidjan, le préfet d’Abidjan, le commissaire du premier arrondissement de police, des officiers du groupement des sapeurs pompiers militaires, des responsables du centre hospitalier et universitaire (CHU) de Cocody.

Des responsables de la compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), des témoins, des parents de victimes ont été également entendus.

‘’36 corps autopsiés jusqu’à la date du 5 janvier montrent des traces de piétinement… », a expliqué le procureur Simplice Koffi Kouadio.

Selon lui, les causes de ce drame sont imputables au rétrécissement de la voie par un chantier, la présence de tronc d’arbre, l’absence d’éclairage et l’absence de force de l’ordre sur les lieux.

‘’Le parquet va engager des poursuites pénales contre les présumés coupables », a conclu le procureur de la république Simplice Koffi Kouadio sans plus de détails.

Soixante-trois personnes ont trouvé la mort mardi matin, en regagnant leur domicile, après avoir admiré les feux d’artifice organisés à la fin de l’année dans le cadre du projet ‘’Abidjan, perle des lumières » qui en est à sa deuxième édition.

La bousculade a eu lieu entre le commissariat du premier arrondissement de police et le stade Félix Houphouët-Boigny au Plateau, le quartier administratif et des affaires d’Abidjan.

Le drame a également fait une cinquantaine de blessés dont la quasi-totalité est sortie des Centres hospitaliers et universitaires (CHU) du district d’Abidjan après avoir reçu des soins.

Le Front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo, a réclamé jeudi, dans un communiqué, la démission du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, membre du cercle rapproché du président Alassane Ouattara.

 

Avec APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
cote d'ivoiredrameenquête

Related Articles

Mali: Paris entre le marteau et l’enclume

A la fermeté affichée par Paris, qui répète sa détermination à lutter contre le terrorisme au Mali et son soutien

Les Etats-Unis vont soutenir le renforcement des institutions démocratiques en Afrique

Les Etats-Unis soutiennent fermement les progrès des pays africains pour assurer la démocratie, la bonne gouvernance, la primauté du droit

CPI : Bensouda réclame le début du procès de Laurent Gbagbo

[GARD align= »center »] S’achemine-t-on vers le procès de l’ancien président ivoirien ? La question est posée depuis que la Procureure générale

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*