Alerte Infos

Côte d’Ivoire: Deux « brouteurs » usurpent une société française et finissent en prison

Côte d’Ivoire: Deux « brouteurs » usurpent une société française et finissent en prison

[GARD align= »center »]

Côte d’Ivoire: Deux «brouteurs» usurpent une société française et finissent en prison | Archives

Côte d’Ivoire: Deux «brouteurs» usurpent une société française et finissent en prison | Archives

La police ivoirienne vient de mettre la main sur deux cybercriminels ivoiriens qui ont escroqué une entreprise française située près de Rennes, dans l’ouest de la France. Selon RFI, ces deux cybercriminels ont réussi  à soutirer environ 2,4 millions d’euros à la société avant d’être arrêtés début juillet. Ils sont aujourd’hui incarcérés à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan.

Les arnaqueurs du web sévissent actuellement depuis la Côte d’ivoire. Plusieurs d’entre eux réussissent à faire des victimes et d’autres ont simplement la malchance de se voir sous les menottes de la police avant de se rendre compte de la gravité et des risques de l’acte qu’ils posent. Les deux escrocs en question ont pendant quatre ans, entre 2011 et 2014, usurpé le nom de la société victime française pour passer des commandes sur internet.

Ils ont causé plus de 2,4 millions d’euros à l’entreprise avant d’être attrapés. Les marchandises commandées vont des appareils électroniques, de l’électroménager et au matériel médical.

[wp_ad_camp_3]

Une fois les commandes livrées, les deux usurpateurs de la société française les revendent sur le marché ivoirien. Ils ont été aidés dans leur basse besogne par plusieurs complices en France et dans d’autres pays d’Europe. Ce qui pousse la police française de chercher à savoir si d’autres entreprises ont pu être victimes des deux «brouteurs» ivoiriens. Il s’agit pour les enquêteurs de démanteler les ramifications de la bande d’arnaqueurs dans un pays où les cybercriminels sont particulièrement rusés.

En Côte d’ivoire, les arnaques sont faites aux sentiments, à l’héritage, à la voiture d’occasion ou encore arnaque à la loterie. Pour ce faire, la France en appelle à la vigilance de ses citoyens  pour ne pas tomber dans le panneau des «brouteurs» ivoiriens.

Très souvent, ils se servent de faux profils sur les réseaux sociaux et sites de rencontres pour arnaquer de l’argent à leur cible. Les arnaqueurs proposent aussi des faux héritages ou prêts bancaires en exigeant une « garantie » nécessaire pour débloquer l’argent.

Plusieurs personnes sont victimes de cette cybercriminalité et les sommes extorquées dépassent rarement quelques milliers d’euros. La plupart d’entre elles sont des occidentaux à qui les « brouteurs » disent demandé une dette coloniale.

©Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_3]


Tags assigned to this article:
Brouteurscote d'ivoireCybercriminels

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Mali: décès à 80 ans du photographe Malick Sidibé

[GARD align= »center »] Le photographe malien Malick Sidibé, considéré comme un des pionniers africains de son art, décédé à Bamako à

La Gambie veut tourner la page du tourisme sexuel

[GARD align= »center »] Connue à l’étranger par l’image de jeunes hommes africains faisant admirer, sur des plages idylliques, leur musculature à

Burkina Faso : Il faut attendre le 30 avril pour connaître la décision de l’exhumation de Sankara

[GARD align= »center »] Le tribunal de grande instance de Ouagadougou a de nouveau renvoyé la décision sur la demande d’exhumation du

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*