Côte d’Ivoire: les causes de la hausse du budget de l’Etat pour l’exercice 2016

[GARD align= »center »]

Le président ivoirien Alassane Ouattara, à Abidjan, le 7 juin 2016.|AFP

Le président ivoirien Alassane Ouattara, à Abidjan, le 7 juin 2016.|AFP

Le gouvernement ivoirien a adopté mercredi un projet de loi de finances rectificatif consacrant une hausse du budget de l’Etat pour l’exercice 2016  qui s’équilibre en recettes et en dépenses à 6165, 8 milliards FCFA contre 5.813 milliards Fcfa initialement, soit une hausse de 352 milliards Fcfa (536,6 millions d’euros). 

Ces nouvelles ressources devraient être notamment «consacrées aux investissements publics » dans la perspective de la mise en œuvre du plan de développement du pays. Le projet de loi de finances rectificatif sera bientôt examiné par l’Assemblée nationale pour son adoption.  Le gouvernement ivoirien a engagé un ambitieux programme de redressement et de développement économique et social pour faire de la Côte d’Ivoire, un pays émergent à l’horizon 2020. Comme  stratégie un Programme national de développement (PND, 2016-2020) a été mis en place. Il repose sur la transformation structurelle de l’économie, avec pour moteur les pôles de compétitivité et la transformation de produits de base et l’exportation. Une meilleure redistribution des fruits de la croissance est également un pilier de la nouvelle stratégie.

La croissance attendue sur la période 2016-2020 devrait passer de 9,5% en 2015, à 9,8% en 2016, puis 8,9% en 2017, pour atteindre 8,4% en moyenne entre 2018 et 2020, pour un niveau d’investissement global de 30.000 milliards de FCFA (soit 50 milliards de dollars) dont 11.284 milliards de FCFA (soit 18,8 milliards de dollars) pour le secteur public et 18.716 milliards de FCFA (soit 31,2 milliards de dollars) pour le secteur privé.

La Côte d’Ivoire a vu son budget franchir pour la première fois la barre des 5.000 milliards, en 2015. Cette tendance s’est maintenue en 2016 avec un accroissement de plus 800 milliards auxquels s’ajoutent 362 autres milliards Fcfa pour un budget  prévisionnel établi aujourd’hui à 6165, 8 milliards F CFA.  « Les prévisions de recettes ont été ajustées pour prendre en compte entre autres l’évolution du cours du pétrole à l’international, le volume de cacao exporté », a indiqué le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné.   

En août dernier, l’agence de notation Moody’s a confirmé la note souveraine de la Côte d’Ivoire « Ba3 », pointant la diversification progressive des secteurs d’activités entreprises dans le pays, au-delà de ses filières cacao et café qui « demeurent les plus avancées tant en termes de valeur que de volume ». 

La Côte d’Ivoire et le Sénégal, les deux locomotives de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), semblent connaître une conjoncture plus favorable. Avant Abidjan, Dakar a approuvé fin juin une hausse budgétaire de plus de 377,22 millions d’euros, soit une enveloppe de 221,203 milliards de FCFA ajoutée aux 3.022 milliards FCFA du  budget initial.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
cote d'ivoire

[fbcomments]

Related Articles

Nigeria: le concept-store Alara à Lagos, le magasin le plus branché d’Afrique

Conçu par l’architecte ghanéen-britannique David Adjaye, le nouveau concept-store de luxe nommé Alara  est situé à Lagos et inauguré en

Disparus du Novotel en Côte d’Ivoire: prison à vie requise

[GARD align= »center »] Cinq peines de prison à vie, dont l’une vise l’ex-chef de la garde républicaine, le général Brunot Dogbo

Guinée: le Premier ministre appelle au dialogue, l’opposition suspend ses manifestations jusqu’à lundi

Le Premier ministre guinéen Mohamed Saïd Fofana a appelé mardi au dialogue pour parvenir à un consensus autour des échéances

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*