Côte d’Ivoire: cinq militaires arrêtés pour abus de pouvoir

Côte d’Ivoire: cinq militaires arrêtés pour abus de pouvoir

Image d'archive

Image d’archive

Des commandos du quartier de Koumassi à Abidjan ont mis mardi la main sur cinq éléments des forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) habitués à user de leur tenue militaire et de leurs appartenance aux FRCI pour brimer des paisibles populations et les voler. Ils ont été remis à la justice ivoirienne.

Keita Sekou 36 ans, Sea Goubo Narcisse 31 ans, Yalety Guelade Dulac 32 ans, Ouattara Tieba Salia 30 ans et Zetri Rabe 31 ans, tous membres des FRCI sont dans de beaux draps. Arrêtés par des commandos de Koumassi il y a quelques jours, ils ont été remis à la justice pour répondre de leurs actes.

Les cinq soldats ont été interpellés à Port Bouet alors qu’ils étaient en train de forcer des personnes à leur remettre tous leurs biens; un acte de vol tout en abusant de leur pouvoir.

Les soldats étaient en train de brutaliser plusieurs personnes arrachant téléphones portables et argent. C’est alors que les commandos de Koumassi alertés par les victimes et le chef du village d’Adjawi se sont déplacés sur les lieux.

Les cinq jeunes militaires remis à la justice ivoirienne seront jugés pour abus de pouvoir. Leur première comparution est annoncée pour jeudi.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
cote d'ivoire

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Mali : La justice délivre des mandats d’amener contre le général Sanogo et 16 de ses hommes

Le général Amadou haya Sanogo n’est pas au bout de sa peine. Recherché puis arrêté pour être interrogé sur des «  faits

Côte d’Ivoire : Ouverture des troisièmes assises de la jeunesse sans Didier Drogba

Les 3èmes assises de la jeunesse ivoirienne se sont ouvertes ce lundi 28 octobre, au palais de la culture à

Port d’Abidjan : Saisie de plus de 30 Kg de cocaïne en provenance du Brésil à destination du Burkina

[GARD align= »center »] La douane ivoirienne a saisi plus de 30 kilogrammes de cocaïne, dissimulés dans des conteneurs, en provenance du

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Pepitha Tiero
    Pepitha Tiero 7 janvier, 2015, 14:51

    Quand on met des repris de justice ds l’armee et leur donner des pseudo noms comme frci qe j’appelle forcr rebelles criminelles ivoiriennes on a doit s’attendre à ces comportement dignes d’un far west

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*