Côte d’ivoire: La CPI reporte l’audience de confirmation des charges contre Blé Goudé

Côte d’ivoire: La CPI reporte l’audience de confirmation des charges contre Blé Goudé

[GARD align= »center »]

Charles Blé Goudé à la CPI

Charles Blé Goudé à la CPI

Dans le but de permettre aux parties d’achever la divulgation des preuves avant l’ouverture de l’audience dans le cadre de l’affaire « le Procureur contre Charles Blé Goudé », la Chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale (CPI) a décidé vendredi de reporter au 22 septembre la date de l’ouverture de l’audience de confirmation des charges contre l’ancien ministre de Laurent Gbagbo.

Dans un communiqué publié par la juridiction internationale, on note que « la Chambre a autorisé le Procureur à terminer la divulgation des preuves, y compris d’éléments de preuve supplémentaires, sur lesquels elle entend se fonder lors de l’audience de confirmation des charges ainsi qu’à déposer le document contenant les charges au plus tard le 22 août 2014».

Selon la CPI, la défense devra divulguer ses preuves en vue de cette audience au plus tard le 5 septembre 2014.

[GARD align= »center »]

Lors de la comparution de Charles Blé Goudé le 27 mars dernier, pour la première fois devant la CPI, la juge unique Silvia Fernandez de Gurmendi avait initialement fixé le début de l’audience de confirmation des charges au 18 août prochain.

M. Blé Goudé, l’ex leader des jeunes patriotes à la solde de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, été remis le 22 mars dernier à la CPI par les autorités ivoiriennes. La décision d’Abidjan est une exécution d’un mandat d’arrêt délivré par les juges de la CPI le 21 décembre 2011 et rendu public le 30 septembre 2013.

[GARD align= »center »]

Agé de 42 ans, Charles Blé Goudé aurait engagé sa responsabilité pénale individuelle, en tant que coauteur indirect, pour quatre chefs de crimes contre l’humanité à savoir : meurtres, viols et autres violences sexuelles, actes de persécution et autres actes inhumains pendant la crise postélectorale qui a secoué la Côte d’ivoire de novembre 2010 à avril 2011.

©Oeildafrique.com 

[sws_widget_9]


Tags assigned to this article:
Blé GoudéCPI

Related Articles

Côte d’Ivoire: Michel Gbagbo est un prisonnier d’opinion dénonce sa mère

PARIS – Michel Gbagbo, le fils de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, est un prisonnier d’opinion, a affirmé mercredi à l’AFP

Burkina Faso: la CENI annonce la mise à jour du fichier électoral à partir du 27 février

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS), Auguste Denise Barry, a rencontré les représentants

Burkina-Faso: Djibril Bassolé prêt à briguer la magistrature suprême

Djibril Bassolé, l’ex-chef de la diplomatie burkinabè sous Blaise Compaoré va donner une suite favorable à l’appel de certains burkinabé

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Job Simeon
    Job Simeon 12 juillet, 2014, 19:40

    Comme Moreno O’Campo,Fatou Bensouda n’a jamais été prête avec ses preuves! Drôle d’accusation! Facile pour elle d’aller de report en report, alors que ce sont des être humains qui sont contraints de se morfondre en prison. Pendant ce temps, les fameux ComZones se la coulent douce en Côte d’Ivoire.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*