Côte d’Ivoire : Découvrez ce jeune qui gagne 15.000 FCFA par jour en chargeant des téléphones au Plateau

Jeune, vous cherchez du travail alors que vous pouvez en créer… Donatien jeune au chômage l’a très vite compris lui qui recharge les batteries de téléphone au centre commercial du jardin au plateau pour gagner sa vie. En exploitant un problème récurrent celui de la faible durée des téléphones quand ils sont connecté à Internet, il gagne aujourd’hui entre 7000 FCFA et 15000 FCFA par jour à proposer son service de recharge de téléphone.

Donatien raconte son parcours.

« J’ai remarqué que les gens se plaignaient ici au marché du fait que leur batterie ne durait pas à cause d’Internet qu’ils utilisent sur leur téléphone. J’étais un rabatteur de client et en les aidant à faire leurs achats et en retour le magasin me payaient. J’ai alors acheté 2 chargeurs Android et demandé pardon à « un vieux père » pour utiliser sa prise. C’est comme cela j’ai commencé et je gagnais 1000 FCFA par jour. J’ai vu que ça arrangeait les gens et il y avait plus de demande. J’ai négocié avec le vieux père pour avoir une place et lui donner une contribution pour son courant afin de charger plus de téléphones. »

« Un an après j’ai pu installer 30 chargeurs doubles actives dans mon petit coin et je charge chaque téléphone en moyenne une heure de temps pour la somme de 200 FCFA car les gens sont pressés. J’ai ajouté quelques petits services sur ce que je fais tel que les mises à jour de téléphone, la vente de petits accessoires pour gagner un peu plus. Je rêve d’avoir un jour un grand magasin pour vendre les téléphones et ordinateurs. »

Fulbert Koffi

Fulbert Koffi

Journaliste Oeil d'Afrique, basé à Abidjan (Côte d'Ivoire), spécialiste des dossiers politiques et sociaux culturels.


Tags assigned to this article:
cote d'ivoire

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Côte d’Ivoire : Après Simone Gbagbo, place au procès Robert Guei

Le procureur militaire de la république Ange Kessy Kouamé a ce mercredi lors d’une conférence de presse rendu public les

La Côte d’Ivoire face aux juges du CRDI dans l’affaire Café de Rome

On s’en souvient qu’en mars 2015, sur ordre de Patrick Achi, ministre des infrastructures économiques du gouvernement Ivoirien d’alors, une

Attaque de Bassam : deux militaires ivoiriens soupçonnés d’avoir eu « des contacts avec les djihadistes » mis aux arrêts

 [GARD align= »center »] Deux militaires ivoirins, soupçonnés d’avoir eu « des contacts avec  les djihadistes » ayant participé à l’attaque de la station

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*