Côte d’ivoire : Fatou Bensouda se félicite du transfèrement de Blé Goudé à la Haye

Côte d’ivoire : Fatou Bensouda se félicite du transfèrement de Blé Goudé à la Haye

[GARD align= »center »]

Charles Blé Goudé

Charles Blé Goudé / AFP

Fatou Bensouda, la procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI) s’est félicitée du transfèrement à la Haye de Charles Blé Goudé ce samedi 22 mars. « Nous avons franchi une nouvelle étape dans la recherche de la vérité au sujet de l’un des épisodes les plus sombres de violences commises à grande échelle ces dernières années.

Ceux qui ont recours à la violence et commettent des crimes à grande échelle contre des civils pour obtenir le pouvoir doivent rendre des comptes. Les victimes ivoiriennes qui ont énormément souffert méritent au moins cela », a déclaré le Procureur Bensouda dans un communiqué émanant de son bureau.

Avec cette déclaration de Bensouda, le transfèrement à la Haye a été confirmé samedi dans la matinée. En effet, les autorités ivoiriennes qui ont décidé jeudi du transfert de l’ex leader des jeunes patriote, Charles Blé Goudé accusé par la CPI de crimes contre l’humanité qui auraient été commis lors des violences postélectorales survenues en 2010 et 2011 dans le pays, se sont donc exécutées.

La procureure de la CPI a également indiqué que les enquêtes sur la crise électorale de 2010-2011 en Côte d’ivoire se poursuivent et qu’il est possible d’inculper d’autres personnalités qui seront reconnues coupables des chefs de crimes contre l’humanité.

« Je vais être très claire. Ce n’est pas la fin de notre travail en Côte d’Ivoire : nos enquêtes vont se poursuivre. Nous recueillerons d’autres éléments de preuve et, si la situation le justifie, nous présenterons d’autres affaires devant les juges de la CPI sans crainte ou sans traitement de faveur, et quel que soit le bord ou l’appartenance politique des auteurs des crimes », a rappelé Fatou Bensouda.

[GARD align= »center »]

Deux semaines avant cette rétractation d’Aidjan, la CPI avait rejeté la demande de sursis formulée par la Côte d’Ivoire et avait exigé le transfert à La Haye de Charles Blé Goudé. Ce transfert ne sera pas sans conséquences sur le processus de réconciliation en cours dans le pays.

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
Blé Goudécote d'ivoireCPI

Related Articles

Mandat d’arrêt contre Blé Goudé : Abidjan répondra à la CPI le moment venu

Abidjan répondra le moment venu à la Cour pénale internationale (CPI), qui a annoncé mardi avoir émis un mandat d’arrêt

Côte d’Ivoire: la présidentielle de 2015 « sera démocratique », assure Ouattara

[GARD align= »center »] Le président ivoirien Alassane Ouattara a affirmé, mercredi soir à Abidjan, que l’élection présidentielle de 2015 pour laquelle

Yamoussoukro : Blaise Compaoré s’est senti «blessé»

 [GARD align= »center »] De la Côte d’Ivoire où il s’est réfugié, Blaise Compaoré assure que son projet de révision constitutionnelle destiné

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Afrique Culture France
    Afrique Culture France 23 mars, 2014, 00:20

    pour une vraie et juste justice que les coupables des deux clans soient traduits devant la cpi et non uniquement ceux du clan Gbagbo.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*