Côte d’ivoire/ France : Alassane Ouattara fait ses adieux à Sarkozy

Côte d’ivoire/ France : Alassane Ouattara fait ses adieux à Sarkozy

Nicolas Sarkozy et Alassane Ouattara

Au lendemain de la victoire de François hollande à la présidentielle Française, Nicolas Sarkozy a reçu en fin de matinée à l’Elysée le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara accompagné par son secrétaire général à la présidence Amadou Gon Coulibaly selon une de nos sources proches des deux hautes personnalités et présente sur les lieux . Officiellement Sarkozy quittera ses fonctions le 15 mai,Il s’est entretenu pendant une demi-heure avec M. Ouattara, qu’il a lui-même accueilli sur le perron de l’Elysée, sans protocole.

Souvent présenté par Nicolas Sarkozy comme un « ami  personnel », Alassane Ouattara avait été reçu fin janvier à Paris en visite d’Etat pour sceller en grande pompe la réconciliation franco-ivoirienne. Proclamé vainqueur de l’élection présidentielle ivoirienne fin 2011, Alassane Ouattara avait succédé en avril 2012 à Laurent Gbagbo à la tête de son pays après deux semaines de combats, marqués par des bombardements décisifs de l’ONU et la France au nom du « devoir de protection » des populations d’Abidjan.

Arrivée d’Alassane Ouattara reçu par Nicolas Sarkozy. lundi 7 mai 2012

D’aucuns estiment que le Président ivoirien présent à paris depuis quelques jours pour une visite privée est aller ce matin porter un message de réconfort à son Ami Sarkozy visiblement affecté par la défaite électoral .On se rappel que Nicolas Sarkozy a été un des soutiens politique international qui s’était personnellement impliqué dans la crise ivoirienne en apportant un appui militaire décisif aux FRCI lors de la bataille d’Abidjan qui c’est solder par l’arrestation de Laurent Gbagbo et l’installation de Alassane Ouattara vainqueur des élections présidentielles de décembre 2010.

L’avenir de l’amitié franco-ivoirienne demeure sans nulle doute l’une des questions clés sur lesquelles Ouattara et Sarkozy se sont entretenu ce jour, car il y’a des inquiétudes sur la présence des troupes Françaises en Côte d’ivoire ; sur la réactualisation des accords de défense entre les deux pays concluent en début de cette année par les deux présidents ;l’appui de la France auprès des bailleurs dans le cadre de la reconstruction et de la relance de l’économie ivoirienne …De nombreux autres sujets relatifs à la future coopération entre la Côte d’ivoire et la France dans le nouvelle configuration politique Française de gauche . Qu’a cela ne tienne, force est de faire remarquer que l’entourage du président Ouattara avec l’appui de l’avocat jean louis Benoit ami intime de François Hollande aurait créer les conditions d’un rapprochement entre l’Alassane Ouattara et François Hollande .

En effet,à Abidjan, de nombreux militants de Ouattara croyaient encore à la victoire de Sarkozy ainsi, la victoire de hollande n’a pas été la bonne nouvelle à Abidjan; bien que ce matin
le Rassemblement des Républicains (RDR) le parti du Président Ouattara a publié un communiqué dans lequel le RDR salue la victoire de François Hollande et remercie le Président Sarkozy pour son engagement en faveur de droits de l’homme et de la démocratie ce qui en dit long quand même .Cette victoire par contre a retenti comme un soulagement chez les partisans de Gbagbo dont nombreux espèrent à un réaménagement de la politique française en Côte d’ivoire d’aucuns vont même jusqu’à rêvé sur la probable libération de Laurent Gbagbo le 18 juin prochain ; vu les liens idéologiques qui lient le parti socialiste au FPI de Laurent Gbagbo dans le cadre de l’international Socialiste. Cependant ces derniers perdent de vue le fait que c’est Hollande qui a eu a couper les pont avec le FPI puis déclaré que Gbagbo n’était plus un Ami fréquentable .

En attendant la prise effective du pouvoir par François Hollande le 15 mai Prochain ,les spéculations fusent à Abidjan et dans plusieurs capitales Africaines au sujet de la nouvelle politique Africaine que ce dernier compte imprimé dans les jours avenirs .Il sied tout de même de faire savoir que rien ne changera profondément car l’Afrique demeure un instrument de puissance pour la politique internationale de la France notamment pour continuer à peser comme grande puissance au sein du conseil de sécurité .Mitterrand Jospin ont eu a géré cette politique Africaine ;ils avaient aussi à leur temps créer leur propre réseau .

Rodrigue Fénelon Massala
© Oeil d’Afrique


Tags assigned to this article:
cote d'ivoirefranceouattara sarkozy

Related Articles

Maroc: Opération coup de poing ant-terroriste, une cellule djihadiste démantelée

[GARD align= »center »] La brigade nationale de la police judiciaire marocaine, en étroite collaboration avec la direction générale de la surveillance

Le Niger emprunte 50 milliards de F CFA à Brazzaville

[GARD align= »center »] Le Niger a emprunté 50 milliards de F CFA (93,73 millions d’euros) à la République du Congo pour

Sénégal: fin de l’audition de Karim Wade, fils de l’ex-président Abdoulaye Wade

Le fils et ancien ministre de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, Karim Wade, a quitté dans la nuit de jeudi à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*