Côte d’Ivoire: Gbagbo candidat à la tête de son parti

Côte d’Ivoire: Gbagbo candidat à la tête de son parti

[GARD align= »center »]

Image d'archive:L'ex-président Laurent Gbagbo, actuellement détenu par la Cour pénale internationale, sera bien candidat à la présidence du Front populaire ivoirien (FPI), le parti qu'il a fondé

Image d’archive:L’ex-président Laurent Gbagbo, actuellement détenu par la Cour pénale internationale, sera bien candidat à la présidence du Front populaire ivoirien (FPI), le parti qu’il a fondé

L’ex-président Laurent Gbagbo, actuellement détenu par la Cour pénale internationale, sera bien candidat à la présidence du Front populaire ivoirien (FPI), le parti qu’il a fondé, a-t-on appris mercredi auprès du FPI.

Il convient de déclarer valable le dossier de candidature du candidat Laurent Gbagbo, a statué le comité de contrôle du parti, dont les délibérations ont été transmises à l’AFP.

Son adversaire pour le futur scrutin interne, le président actuel du parti, Pascal Affi N’Guessan, a également vu sa candidature validée par ce comité.

M. N’Guessan, qui dirige le FPI depuis 2001, avait pourtant demandé la semaine dernière le retrait pur et simple du nom de Laurent Gbagbo de la liste des postulants en raison de sa situation spécifique.

Emprisonné depuis bientôt trois ans par la Cour pénale internationale de La Haye pour crimes contre l’humanité, Laurent Gbagbo attend son procès, qui est prévu le 7 juillet 2015.

On aura donc un candidat en prison et un autre en liberté provisoire, a ironisé un cadre du parti.

Pascal Affi N’Guessan faisait partie d’un groupe de quatorze proches de Laurent Gbagbo, dont son fils Michel, à avoir obtenu une mise en liberté provisoire en août 2013 après plus d’un an d’emprisonnement.

Il doit être jugé pour atteinte à la sécurité de l’Etat avec 82 autres dignitaires de l’ancien régime, dont l’ex-Première dame Simone Gbagbo. Le procès, qui devait s’ouvrir il y a quelques semaines, a été reporté sine die.

Deux camps s’affrontent au sein du FPI, en crise interne.

Le premier fait de la libération de l’ancien président le coeur de la stratégie de lutte du parti. Le second aspire à s’investir dans le jeu politique et à participer à la présidentielle de 2015 derrière Pascal Affi N’Guessan.

Le FPI doit se réunir en congrès du 12 au 14 décembre prochain.

L’enjeu est primordial pour la Côte d’Ivoire, qui se doit de réussir cette élection pour confirmer la stabilité actuelle. Le pays a connu une décennie de crise politico-militaire et plus de 3.000 morts durant les violences postélectorales de 2010-2011.

Seul le président Alassane Ouattara est pour l’instant candidat déclaré mais, pour les partenaires de ce pays, la participation du FPI au processus, ainsi qu’à l’élection, est essentielle à la réussite du scrutin.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
candidatcote d'ivoireFPIGbagbo

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Teodoro Nguema Obiang Mangue, un invité de choix pour le 53eme anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire

[wp_ad_camp_3] « Quand je dis cher ami, il ne s’agit pas d’une formule diplomatique, mais l’expression de ce que je ressens

Côte d’Ivoire : Le délai accordé à la défense de Laurent Gbagbo pour les observations suspendu par la CPI

[GARD align= »center »] La défense de Laurent Gbagbo n’est plus confinée dans un délai dans lequel elle est obligée de faire

Côte d’Ivoire: l’armée attaquée dans la ville de Dabou, près d’Abidjan

L’armée ivoirienne a été de nouveau attaquée par des inconnus armés dans la nuit de mercredi à jeudi, à Dabou,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*