Côte d’Ivoire: gouvernement et militaires frondeurs cherchent une porte de sortie de crise

Côte d’Ivoire: gouvernement et militaires frondeurs cherchent une porte de sortie de crise

 [GARD align= »center »]

Hamed BAKAYOKO et Paul Koffi Koffi

Les ministres ivoiriens de la Défense, Paul Koffi Koffi et de l’Intérieur Ahmed Bakayoko ont entamé mercredi des négociations avec les hauts gradés de l’ex-rébellion qui ont décidé de rentrer en grève pour réclamer leurs dus.

Les ministres ivoiriens de  la Défense, Paul Koffi Koffi et de l’Intérieur Ahmed Bakayoko ont entamé mercredi des négociations avec les hauts gradés de l’ex-rébellion qui ont décidé de rentrer en grève pour réclamer leurs dus.

La rencontre qui s’est déroulée au ministère de la Défense a abouti à des avancées notables en attendant les conclusions jeudi. La délégation de l’ensemble des militaires qui ont manifesté est allée exprimer un certain nombre de préoccupations. Au terme de cette séance de travail, Ahmed Bakayoko ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, est confiant pour la suite des discussions avec les militaires.

De leur côté, les deux porte-paroles des soldats,  expliquent avoir échangé avec les ministres présents avec tous leurs camarades des représentants des différentes unités en présence des officiers généraux et supérieurs.

«Nous voulons dire à tout le monde que des avancées notables ont été faites. Concernant nos problèmes de baux et de grades, nous avons obtenu des acquis. Il faut cependant souligner que demain nous allons échanger avec les différents responsables ici présents concernant les modalités de paiement de nos soldes. Le montant qu’on nous doit est colossal. Il y a des modalités de paiement qui seront arrêtées», a expliqué le premier porte-parole, le caporal Diabaté Inza du premier BCP détaché à Abobo.

Ouattara Siaka le quartier maître fusilier de la marine nationale a salué la promptitude avec laquelle le chef de l’Etat s’est saisi du dossier. Il soutient que des résolutions propres pour la nation ivoirienne seront adoptées.

«Je voudrais donc au nom des caporaux des ex-combattants remercier, le président qui, de façon instinctive de façon rapide, s’est saisi du dossier. Et donc il nous montre qu’il est prêt pour nous et nous aussi nous allons lui montrer que nous sommes prêts pour lui. Nous pensons que l’ensemble des soldats qui nous écoute est conscient que nous ne sommes pas dans le sens de détruire la nation ou de nous opposer à quelque politique que ce soit. Notre problème est purement militaire et restera militaire», a-t-il martelé.

En dehors des ministres Hamed Bakayoko et Paul Koffi Koffi, plusieurs autres responsables ivoiriens comme Affoussiata Bamba-Lamine, Kaba Nialé, Abdourahmane Cissé et Ouattara Tenin Ibrahim étaient présents à la rencontre qui s‘est déroulée sous les yeux du Chef d’Etat-major général des FARCI et du Commandant de la Gendarmerie nationale.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
cote d'ivoire

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Décès de Papa Wemba, les kinois pleurent un baobab de la musique

[GARD align= »center »] La nouvelle a sonné comme un coup de tonnerre. Un coup de massue. Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba,

L’UA et la CEEAC relèvent des faiblesses dans l’organisation des législatives au Congo

Les observateurs électoraux de l’Union africaine (UA) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), ont déclaré

Togo: heurts entre policiers et manifestants, 5 morts

Des affrontements entre policiers et manifestants vendredi et samedi à Mango, localité située à environ 590 km au nord de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*