Côte d’ivoire : Pour Guillaume Soro, Laurent Gbagbo n’a jamais été opposé à la CPI

Côte d’ivoire : Pour Guillaume Soro, Laurent Gbagbo n’a jamais été opposé à la CPI

[GARD align= »center »]

Guillaume Soro, président de l'assemblée nationale ivoirien.

Guillaume Soro, président de l’assemblée nationale ivoirien.

Le président du Parlement ivoirien, a révélé, mercredi, devant les députés camerounais que l’ex-chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, « n’a jamais été opposé à la CPI quand il était au pouvoir ». Guillaume Kigbafori Soro faisait cette déclaration à la cérémonie d’ouverture de la 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale camerounaise à laquelle il était convié.

Guillaume Soro indique que l’élection présidentielle ivoirienne d’octobre-novembre 2010 fut l’élection la plus « surveillée », voire la plus « rigoureuse » de toute l’histoire contemporaine de la Côte d’Ivoire.

« Même un simple néophyte pourrait comprendre, sans être agrégé de mathématiques, que dans notre pays, lorsque deux grands partis politiques unissent leurs voix, le 3ème n’a aucun moyen de l’emporter », a martelé Guillaume Soro devant les députés camerounais.

[GARD align= »center »]

Aux députés camerounais qui protestaient contre sa visite a Cameroun, M. Soro a expliqué aux parlementaires camerounais que les 3 grands partis politiques ivoiriens pesant chacun le tiers de l’électorat, si 2/3 se mettent ensemble, « ils ne peuvent que battre le tiers restant».

Pour le responsable des Forces nouvelles, il n’y a aucun moyen pour Laurent Gbagbo qui représentait le tiers de l’électorat ivoirien de remporter l’élection. Pour lui, ces statistiques sont la base de faits vérifiés et conformément à des procédures avérées de la victoire d’Alassane Ouattara.

« Si le Président Gbagbo avait cédé le pouvoir pacifiquement comme cela a été le cas du Président Wade au Sénégal ou du Président Rupiah Banda en Zambie, il n’y aurait pas eu toute cette tragédie postélectorale. Et Laurent Gbagbo ne serait pas aujourd’hui devant cette Cour Pénale Internationale à laquelle il n’a jamais été opposé quand il était encore au pouvoir» souligné Guillaume Soro.

[GARD align= »center »]

M. Soro indique que les Ivoiriens ont une certaine capacité à se retrouver autour de leur intérêt commun et à œuvrer ensemble à bâtir cette nation forte et prospère. Un peu comme une réponse à la contestation de sa visite à Yaoudé par l’opposition camerounaise.

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
cote d'ivoirelaurent gbagbo

Related Articles

Burkina Faso : le candidat du parti de Compaoré exclu de la présidentielle

Le Conseil constitutionnel du Burkina Faso a publié samedi la liste provisoire des candidats à la présidentielle du 11 octobre,

Gambie : le chef d’état-major de l’armée annonce son soutien à Jammeh

[GARD align= »center »] Le chef d’état-major de l’armée gambienne a annoncé son soutien inconditionnel au président Yahya Jammeh. Il l’a fait

Togo: Une partie de l’opposition désigne Jean Pierre Fabre candidat unique pour 2015

 [GARD align= »center »] Le conclave de l’opposition togolaise regroupant depuis trois mois, les partis du collectif «Sauvons le Togo» (CST) et

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*