Côte d’Ivoire: il se trame quelque chose de pas très clair

Henri Konan Bédié

« 2020 n’est pas négociable » a soutenu Konan Bédié à sa descente d’avion dans l’après-midi du dimanche à Abidjan, après un séjour de trois mois à Paris. Mieux, « cette échéance inscrite dans la constitution est une date obligatoire », dira-t-il pour enfoncer le clou.

Venant d’un ancien Chef d’État, cette sortie n’est nullement de la maladresse. Elle a le privilège d’allumer les signaux. Ils sont au rouge. Le contexte politique actuel est plus que tendu. Prétentions et ambitions s’entrechoquent. Les rencontres se sont multipliées à Paris sur l’épineuse question de l’alternance, sans qu’un début de compromis ne soit trouvé.

Qui négocie donc avec Bédié pour le report des élections de 2020? A quelles fins, de telles négociations? Quelqu’un veut-il se cramponner au sommet?

Pour rappel et ce ne serait trahir un secret, les frictions sont visibles entre  » l’aîné et le petit frère ». Juste quelques semaines auront suffit aux deux pontes du RHDP, pour s’éloigner de l’idylle d’il y’a 3ans. Cet amour fusionnel, qui a conduit à l’appel de Daoukro, consacrant du reste un second mandat à l’actuel homme fort d’Abidjan.

Apparemment, Bédié revenu de sa cure de jouvence, n’entend pas faire baisser la fièvre. Inutile d’ailleurs de casser le thermomètre. Le PDCI tient absolument à son passage de témoin, lui le faiseur de roi. Les lampions sur les VIIIeme Jeux de la Francophonie ont fini par s’éteindre en début soirée. On a tout vendu au Maroc, même notre football. Revenons aux réalités. Ivoiriens, vigilance, il se trame quelque chose de pas très clair.

Jonas Saraka

Jonas Saraka

Jonas Saraka

KOUAKOU Kouamé Jonas alias Jonas SARAKA. Licence de Journalisme, DEUG II en Sciences économiques.


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireHenri Konan BédiéPDCI

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Côte d’Ivoire : 4 morts dont 2 gendarmes dans des affrontements dans le nord du pays

[GARD align= »center »] Quatre personnes dont deux gendarmes ont été tuées dans des affrontements entre forces de l’ordre et des populations

Côte d’Ivoire : La CPI refuse de nouveau la liberté provisoire à Laurent Gbagbo

La nouvelle demande de mise en liberté provisoire de Laurent Gbagbo vient d’être rejetée par la Cour Pénale Internationale (CPI).

Mme Gbagbo a « donné l’ordre » de bombarder le marché d’Abobo, une commune d’Abidjan favorable à Ouattara (témoin)

[GARD align= »center »] L’ex-Première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, qui comparaît pour « crimes contre l’humanité et crimes de guerre » devant

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*