Côte d’ivoire: La vérité sur la bagarre à l’université Houphouët Boigny

Côte d’ivoire: La vérité sur la bagarre à l’université Houphouët Boigny

Une sanglante bagarre entre étudiants a éclaté ce vendredi 12 avril après-midi à l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody faisant une dizaine de blessés parmi ceux-ci.

À l’origine de l’affrontement, le contrôle des quais de bus de la société des transports Abidjanais (SOTRA) que se dispute deux organisations estudiantines. Selon des témoins de la scène, la bagarre aurait opposé les étudiants du RETS (Renaissance estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire) à ceux de la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI).

Alors que le service d’ordre à l’embarquement des bus en face du CHU de Cocody était assuré par un groupe du RETS, surgit un groupe d’étudiants se réclamant de la FESCI qui exigera que leur soi rétrocédé la gestion des quais sous prétexte qu’ils menaient cette activité bien avant la rénovation de l’université. La tension va alors monter d’un cran entre les 2 camps qui en arriveront aux mains. S’ensuit alors une bagarre généralisée avec comme armes de défense, des projectiles de tous genres. Alertées les forces de sécurité interviendront pour calmer les ardeurs des uns et des autres. N’eût été la prompte intervention des agents de l’ordre déployée en masse sur le lieu de l’échauffourée, l’empoignade qui a occasionné plusieurs blessés dont un cas grave, aurait tourné à un affrontement beaucoup plus sanglant.

La tension entre les fractions rivales d’étudiants sur le campus reste palpable et d’aucun à travers cet incident craignent les jours à venir une recrudescence de la violence sur le temple du savoir quand on sait que cette rivalité sur le campus est une transposition de la réalité politique que vit le pays; car le RETS, une plate-forme regroupant 14 organisations estudiantines est perçue comme une cellule en action pour le régime du président Ouatarra qui se retrouve face à la FESCI considérée comme instrument de l’ancien président Laurent Gbagbo n’entend pas céder du terrain.

 

Fulbert KOFFI
Abidjan/ Oeil D’Afrique

Fulbert Koffi

Fulbert Koffi

Journaliste Oeil d'Afrique, basé à Abidjan (Côte d'Ivoire), spécialiste des dossiers politiques et sociaux culturels.


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireetudiants

Related Articles

La fin du ramadan sera fêtée lundi au Sénégal

La fête de l’Aïd al-Fitr, communément appelée au Sénégal korité, et qui marque la fin du mois du ramadan, sera

Côte d’Ivoire: Amadou Gon Coulibaly nommé nouveau Premier ministre

[GARD align= »center »] L’ex-secrétaire général de la présidence ivoirienne, Amadou Gon Coulibaly, a été nommé mardi Premier ministre par le président

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*