Côte d’Ivoire: l’ancien Premier ministre Charles Konan Banny se retire de la présidentielle de dimanche

L'ancien Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny

L’ancien Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny

L’ancien Premier ministre Charles Konan Banny, membre de la Coalition nationale pour le changement (CNC), une coalition de l’opposition, a annoncé vendredi son retrait de la présidentielle de dimanche, dénonçant un processus inique.

Après avoir mené jusqu’au bout le combat pour amener nos responsables à épargner à la Côte d’Ivoire de nouvelles souffrances et de nouvelles frustrations, j’ai décidé de ne plus participer à compter de cet instant au processus inique imposé à vous, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à son siège de campagne.

M. Konan Banny, qui a parlé de graves irrégularités dans l’organisation du scrutin, est le troisième candidat à se retirer de la course à la présidence après l’ancien ministre des Affaires étrangères Amara Essy et l’ex-président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly.

M. Essy avait affirmé ne pas vouloir se rendre complice d’une mascarade électorale alors que M. Koulibaly dénonce des élections truquées.

Le pouvoir et certains observateurs ont ironisé sur ce boycott l’attribuant à la peur des opposants de prendre une veste.

Le président sortant Alassane Ouattara, qui se targue d’un bon bilan économique, est le grand favori du scrutin qu’il espère gagner au premier tour.

Son principal adversaire est un autre ancien Premier ministre, Affi N’Guessan, investi par le Front populaire ivoirien (FPI) fondé par l’ex-président Laurent Gbagbo. Une partie du parti prône le boycott au nom de la fidélité à M. Gbagbo.

Avec ce troisième retrait, on ne compte désormais plus que sept candidats à la présidentielle.

Selon de nombreux observateurs, le taux de participation devrait être faible.

Une élection apaisée et crédible est jugée fondamentale pour tourner définitivement la page des violences meurtrières qui ont suivi la victoire en 2010 d’Alassane Ouattara sur son Laurent Gbagbo dans ce pays, premier producteur mondial de cacao et poids-lourd économique de la sous-région.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Putsch manqué au Burkina Faso: un nourrisson né avec une balle aux fesses

Le putsch manqué du 16 septembre 2015 contre les autorités de la transition au Burkina Faso, n’a pas fini de

Togo : Faure Gnassingbé crée un Haut Conseil pour lutter contre la criminalité maritime

 [GARD align= »center »] Le Haut conseil pour la mer. C’est cette structure que vient de mettre en place le Président togolais

Côte d’Ivoire: un « miracle économique » qui ne fait pas l’unanimité

La bonne santé apparente de l’économie ivoirienne est le principal argument électoral du président sortant, Alassane Ouattara, favori de l’élection

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*