Côte d’Ivoire : le gouvernement appelé à négocier avec les enseignants grévistes

Côte d’Ivoire : le gouvernement appelé à négocier avec les enseignants grévistes

Un parti politique d’opposition en Côte d’Ivoire appelle le gouvernement à négocier avec les enseignants du primaire et du secondaire public en grève « illimitée » depuis une semaine pour des revendications salariales.

Dans une déclaration publiée dimanche, le Parti ivoirien des travailleurs (PIT) exhorte le gouvernement à « jouer la carte de l’apaisement dans la crise qui secoue le système éducatif » afin d’éviter « une année scolaire bâclée » à quelques semaines des examens de fin d’année.

Les enseignants sont en grève depuis lundi à l’appel de l’Intersyndicale du secteur éducation-formation (Isef) pour protester contre une ponction sur leurs salaires de fin mars, décidée par le gouvernement pour une grève organisée en février.

Les enseignants réclamaient le paiement intégral du reliquat de 50% des effets financiers d’un changement indiciaire obtenu depuis 2009.

« La ponction salariale opérée sur les rémunérations du mois de mars a mis le feu aux poudres et les vieux démons ont ressurgi », indique le PIT craignant une résurgence des années scolaires blanches ou non terminées suite à des grèves récurrentes les dix dernières années.

Pour le PIT, « l’Etat est donc le premier fautif dans cette situation de perturbation de l’école ivoirienne et le gouvernement doit pouvoir mesurer l’ampleur de sa responsabilité et se garder d’ouvrir un autre foyer de tension sociale en ponctionnant les salaires pour cause de grève ».

Le PIT demande au gouvernement de « prendre toutes les dispositions nécessaires » pour « réparer les préjudices subis en restaurant les salaires des enseignants ayant fait les frais de cette ponction ».

Le PIT demande également au gouvernement d’asseoir « une véritable plate-forme efficace de négociation » avec tous les syndicats qu’il invite, par ailleurs, à « privilégier la concertation » en continuant la négociation avec le gouvernement en vue d’améliorer « efficacement » leurs conditions de travail et de vie.

(Xinhua)

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
cote d'ivoire

Related Articles

Putsch manqué au Burkina: La détention de Djibrill Bassolé prolongée de 6 mois

[GARD align= »center »] L’ex-ministre burkinabè des Affaires étrangères, Djibrill Bassolé, incarcéré dans le cadre du putsch manqué de septembre 2015, restera

Sénégal: la chanteuse Amy Collé arrêtée pour avoir critiqué le président Macky Sall

[GARD align= »center »] La chanteuse sénégalaise Amy Collé Dieng a été interpellée après avoir tenu des propos critiques envers le président

Sénégal: arrivée à Dakar des activistes de « Y’en à marre », expulsés de la RDC

L’avion qui transportait les trois Sénégalais expulsés de la République démocratique du Congo a atterri jeudi soir à l’aéroport international

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*