Côte d’Ivoire : le Premier ministre Daniel Kablan Duncan reçoit l’opposition

Côte d’Ivoire : le Premier ministre Daniel Kablan Duncan reçoit l’opposition

Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a reçu vendredi à Abidjan le président statutaire du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan, avant une réunion avec les leaders d’une douzaine d’autres partis de l’opposition dans le cadre de la relance du dialogue politique en vue de la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire.

« En tant qu’ancien Premier ministre, nous avons des rapports particuliers avec l’Etat de Côte d’Ivoire, ces rapport nous amènent à échanger sur des questions liées à la sécurité, aux avantages que l’Etat consent officiellement au profit des anciens Premiers ministres et ce n’est que celui qui est en exercice qui est la personne la plus indiquée pour nous écouter et voir dans quelle mesure satisfaire nos préoccupations », a déclaré Pascal Affi N’guessan à l’issue de sa rencontre avec le Prmier ministre qu’il a qualifiée de « visite de courtoisie à un grand-frère ».

Bénéficiaire d’une mise en liberté provisoire depuis le 6 août, Pascal Affi N’guessan, ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo de 2002 à 2003 et président statutaire du FPI, était en détention pour son rôle supposé dans la crise post-électorale de 2010-2011 qui a fait au moins 3 000 morts en Côte d’Ivoire.

Sur la reprise du dialogue politique entre le gouvernement et l’opposition en vue de la réconciliation nationale, Pascal Affi N’guessan a indiqué qu’il attend sa prise de fonction officielle en tant que président du FPI pour se prononcer.

La passation des charges entre le président intérimaire, Sylvain Miaka Ouretto, et Pascal Aaffi N’guessan est prévue samedi.

« C’est après ma prise de fonction officielle en tant que président du FPI que les camarades me feront un point complémentaire et après cela, dans les semaines à venir, nous informerons le gouvernement de notre position par rapport à toutes les questions qui ont été jusque-là abordées », a dit Pascal Affi N’guessan.

M. Affi N’guessan a toutefois souhaité que le dialogue soit traduit en « actes concrets ».

« Il faut passer à la concrétisation car, plus le temps passe, plus les questions deviennent complexes, il est donc important que le dialogue avance rapidement sur les questions essentielles pour la marche de l’Etat, la paix, la tranquillité et la prospérité de nos compatriotes », a-t-il conclu.

Après l’entretien avec le président du FPI, le Premier ministre a présidé une réunion avec les partis membres du cadre permanent de dialogue (CPD).

Le CPD est une plate-forme d’échanges, de réflexions, de propositions et d’actions en vue de l’amélioration des relations et de la consolidation de la confiance entre le gouvernement et 11 partis de l’ex majorité présidentielle mise en place le 28 avril 2012 à l’issue d’un conclave organisé par le gouvernement et boycotté par le FPI.

Lancé en septembre 2011 après la grave crise post-électorale de 2010, le dialogue entre le gouvernement et l’opposition, notamment le FPI, est dans l’impasse en raison de points de divergence importants.

Le FPI pose comme préalables, notamment, l’adoption d’une loi d’amnistie générale, le retour apaisé de tous exilés de la crise post-électorale, la dissolution de la Commission électorale indépendante (CEI) et une rencontre « au sommet » entre le président Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo.

Il réclame désormais la présence d’un médiateur lors des séances de négociations et « un début d’application » des points de convergence obtenus avec le gouvernement après les négociations de janvier, notamment le financement des partis politiques.

Jeudi, lors d’une conférence de presse, le Premier ministre a demandé au FPI de revenir à la table de discussions « sans préalables et sans à priori ».

(Photo: © Capture le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan et le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan)

Oeildafrique.com avec Xinhua


Related Articles

Côte d’ivoire : Guillaume Soro assure que Laurent Gbagbo n’a jamais été élu à la tête du pays

 [wp_ad_camp_3] Très explosives et révélatrices. C’est de cette manière qu’il faut qualifier les dernières déclarations de Guillaume Kigbafori Soro, le

Le président ivoirien prône une intervention au Mali au « premier trimestre »

Le président de la communauté des pays d’Afrique de l’Ouest, l’Ivoirien Alassane Ouattara, a plaidé mercredi en faveur de l’adoption

Humeur:  » Ces faux indépendants, faux héros  » en Côte d’Ivoire

[GARD align= »center »] Si la victoire des indépendants à cette élection législative sonne comme un revers pour les partis auxquels ils

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*