Côte d’Ivoire : le procureur de la république subitement débarqué

Côte d’Ivoire : le procureur de la république subitement débarqué

La nouvelle du limogeage du procureur de la république a d’abord circulé dans les milieux judiciaires et politiques de la capitale Abidjanaise en cette fin de semaine avant de se confirmer ce dimanche par un communiqué du gouvernement.

L’information qui a fait un buzz sur les réseaux sociaux ce week-end à finit par etre confirmer par un communiqué du ministère de la justice et des droits de l’homme. En effet, le procureur Simplice Koffi Kouadio et le procureur général, Fofana Ibrahim ont été débarqués de leurs postes respectifs. Le communiqué annonce la nomination au poste de nouveau procureur de la république, le juge Richard Adou Christophe anciennement procureur de la république auprès du tribunal de 1ère instance de Bouaké. Le nouveau procureur fut de longues années l’adjoint du célèbre procureur Tchimou qui a officié à ce poste sous la gouvernance de l’ex-président Gbagbo. Au poste de procureur général il a été nommé le magistrat hors-hiérachie Ali Yéo, ancien porte-parole et directeur de cabinet du ministère de la justice.

À la question de savoir pourquoi ont-ils été subitement débarqué alors que reste pendante plusieurs affaires très importantes de la crise post-électorale, dont celle du transfèrement de Simone Gbagbo l’ex-première dame à la cour pénale internationale (CPI), la question reste sans réponse car le communiqué ne précise pas les raisons du limogeage mais indique simplement une mesure administrative.

Une source au ministère de la justice indique que la décision serait liée au récent drame qui a fait plus d’une soixantaine de morts la nuit de la saint sylvestre dans la commune du Plateau. Invité sur les antennes de la télévision nationale pour donner les conclusions de l’enquête du parquet sur le drame, les propos du procureur contredisaient la position du gouvernement dans cette affaire. Le procureur dans son rapport avait mentionné l’absence de force de l’ordre et le manque d’éclairage à l’endroit où s’est produit l’incident ou le gouvernement par les soins du ministre de l’Intérieur et de la sécurité avait déclaré aux premières heures du drame qu’un important dispositif de sécurité avait été mis en place pour l’occasion.

Fulbert Koffi

Fulbert Koffi

Journaliste Oeil d'Afrique, basé à Abidjan (Côte d'Ivoire), spécialiste des dossiers politiques et sociaux culturels.


Tags assigned to this article:
abidjanjusticeprocureur

Related Articles

CPI : Vers une liberté provisoire pour Gbagbo

Le conseil de l’ancien président ivoirien, Me Emmanuel Altit a déposé le 24 mai dernier selon les confidences de la

Ghana: Des réfugiés ivoiriens boycottent une rencontre avec une ministre de leur pays

[GARD align= »center »] Une cinquantaine de réfugiés ivoiriens ont refoulé vendredi des membres du Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) à l’entrée

« L’Argent ou la mort »: reprise des mutineries en Côte d’Ivoire

[GARD align= »center »] « L’argent ou la mort! »: mécontents après l’annonce télévisée faite par un groupe de militaires sur le « renoncement » à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*