Côte d’ivoire : Le recensement général de la population pour mettre à jour les statistiques du pays

Côte d’ivoire : Le recensement général de la population pour mettre à jour les statistiques du pays

[GARD align= »center »]

Alassane Ouattara

Le premier ivoirien, le président de la République, Alassane Ouattara qui s’est soumis aux formalités des agents

Plus de 20 000 agents recenseurs ont entamé les opérations de recensement général de la population ivoirienne ce lundi à travers toutes les villes, campagnes, les hameaux et villages du pays pour déterminer le nombre de citoyens que compte la Côte d’ivoire en 2014.

C’est le premier ivoirien, le président de la République, Alassane Ouattara qui s’est soumis aux formalités des agents en se faisant recenser à domicile de la Riviera Golf à Cocody à Abidjan. Alassane Ouattara a saisi l’occasion pour inviter toutes les populations vivant sur le territoire ivoirien à se faire recenser.

«Chers compatriotes, chers amis de la Côte d’Ivoire, tous ceux qui sont sur le territoire Ivoirien, je vous encourage à vous faire recenser. Cette opération est capitale pour la Côte d’Ivoire, pour tous ceux qui vivent dans notre beau pays, » a-t-il déclaré.

Pour lui, il s’agit d’une opération capitale pour la Côte d’ivoire. Le recensement général de la population et de l’habitat permettra de mettre à jour les statistiques de son pays. Ainsi, Alassane Ouattara a indiqué que les opérations de recensement se feront désormais de façon automatique

«J’espère qu’à partir de maintenant nous pourrons le faire de façon automatique tous les 8 ans et pourquoi pas tous les 5 ans parce qu’il faut mettre à jours les statistiques quand on parle de croissance économique ou de réduction de la pauvreté c’est important d’avoir des chiffres précis et de pouvoir se comparer aux autres pas seulement en Afrique mais au monde, » a précisé Alassane Ouattara.

Le recensement général de la population et de l’habitat de cette année intervient après la dernière qui remonte à seize ans.

Les agents recenseurs vont investir les différents coins et recoins du pays dans les jours à venir pour l’effectivité de l’opération. Ainsi, le président ivoirien invite les populations à les soutenir et à leur réserver un excellent accueil.

Alassane Ouattara a déclaré que le recensement est une obligation pour tout Etat moderne. « Comme vous le savez, notre objectif est d’aller plus vite et plus loin et faire en sorte que notre cher Cote d’Ivoire devienne un pays émergent en 2020 et un pays émergent doit avoir des statistiques précises, » a-t-il dit.

Le Chef de l’Etat espère que l’opération permettra de voir un peu quelle est la répartition de la population sur l’ensemble du territoire national. Cette réponse sera connue dans un peu plus de 3 semaines que dure l’opération de recensement. Ce quatrième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) va coûter plus de 12 milliards de FCFA.

[GARD align= »center »]

Mais déjà, les critiques fusent de la part de l’opposition représentée par le FPI. Le parti fondé par Laurent Gbagbo a demandé à ses militants de boycotter l’opération qu’il juge d’inopportun dans la situation actuelle du pays.

Il l’a fait savoir dans un communiqué rendu public dimanche dans lequel il dénonce « l’entêtement du Gouvernement à vouloir opérer un passage en force, pour organiser le Recensement général de la population ». Le FPI a ajouté que le recensement de la population est une opération trop importante pour être sacrifiée sur l’autel d’ambitions politiques mal dissimulées.

Didier Assogba
Oeildafrique.com

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
cote d'ivoiregénéralpopulationrecensement

Related Articles

Mali: Modibo Keïta remplace Moussa Mara au poste de Premier ministre

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé jeudi Premier ministre son actuel représentant aux négociations de paix avec les

Crise au PDCI: Georges Ouegnin réagit aux attaques parues dans la presse ivoirienne

Son présumé soutien à Djedje Mady lui aura valu les pics des conservateurs du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire)

Centrafrique: la Minusca rend hommage au Casque bleu sénégalais abattu

[GARD align= »center »] La Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique (Minusca) a rendu ce mercredi un hommage

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*