Côte d’Ivoire : le trop-perçu des factures d’électricité de janvier 2016 étalé sur « sur les prochains mois »

[GARD align= »center »]

La Compagnie ivoirienne d'électricité

La Compagnie ivoirienne d’électricité

Le trop-perçu des factures d’électricité en Côte d’Ivoire, pour le mois de janvier 2016, sera « répercuté sur les prochains mois » et les prochaines tarifications seront effectuées sur la base du premier réajustement tarifaire appliqué en juillet 2015.    

Suite à la grogne populaire concernant l’augmentation des factures d’électricité en Côte d’Ivoire, le chef de l’Etat Alassane Ouattara, a décidé l’annulation de l’ajustement tarifaire intervenu en janvier 2016 ainsi que du remboursement aux usagers.

M. Ouattara avait a dénoncé, le 1er mai, une augmentation « très forte » des tarifs d’électricité, rappelant qu’il s’agissait d’une hausse de 16% décidée par le gouvernement, et qui devrait devant être « étalée sur trois ans ».

Les abonnés au tarif social, au nombre de 400.000 (30%) sur 1,3 million d’abonnés dans le pays, ont subi la première phase d’augmentation à hauteur de 6%, en juillet 2015, tandis que les gros consommateurs (tarif général) et les industriels ont connu un étalement de 10% au 1er juillet 2015.

La deuxième phase des 5%, survenue le 1er janvier 2016, n’avait concerné que les gros consommateurs et les industriels. Elle a entraîné une hausse de 15% chez ces deux catégories, de juillet 2015 à janvier 2016.

« Après enquête nous avons découvert que la décision gouvernementale n’a pas été correctement appliquée et que certains abonnés ont connu une hausse beaucoup plus élevée que celle initialement prévue allant jusqu’à 30%, 40% ou 50% pour certains abonnés« , a déclaré M. Ouattara. 

Dans un communiqué de la direction générale de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), en charge de la distribution exclusive de l’électricité en Côte d’Ivoire, a annoncé que les modalités de remboursement seront communiquées le 10 mai 2016.

Quant à la date limite de règlement des factures, initialement prévue entre le 4 et le 9 mai, elle a été prorogée au 17 mai 2016. Pendant ce temps, le titre de la CIE a « perdu 7,47% » au cours de la semaine du 1er au 6 mai 2016.

Le président Ouattara a annoncé l’ouverture des secteurs de l’électricité et de l’eau à la « concurrence », afin de mettre fin au « monopole » de la CIE et la Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire (SODECI), deux sociétés à capitaux majoritairement français.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Alassane Ouattaracote d'ivoireélectricité

[fbcomments]

Related Articles

Côte d’Ivoire : 16 syndicats des régies financières annoncent un « arrêt de travail »

[GARD align= »center »] La Coordination des Syndicats des ministères de l’Economie, des Finances, du Budget et du Portefeuille de l’Etat de

Pays émergents: les Brics veulent créer une banque de développement

Les dirigeants des pays émergents des Brics, réunis à Durban en Afrique du Sud, se sont mis d’accord mardi pour

Le Gabon lance sa première production locale de fer à béton

 [GARD align= »center »] Le Gabon a lancé mardi sa première production locale du fer à béton, située à une trentaine de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*