Côte d’Ivoire : les abonnés non identifiés au mobile ne pourront plus appeler

Côte d’Ivoire :  les abonnés non identifiés au mobile ne pourront plus appeler

L’opération d’identification des numéros de téléphones mobile, décidée par les autorités ivoiriennes, prendra fin en décembre 2012 mais à partir du 1er novembre à minuit les non identifiés ne pourront plus passer de coup de fil, ils seront en réception.

Côte d’Ivoire : les abonnés non identifiés au mobile ne pourront plus appeler

Le 1er novembre à minuit, les abonnés non identifiés au téléphone mobile ne pourront plus passer de coup de fil. Ils ne seront plus qu’en réception simple. Les autorités ivoiriennes ont pris cette décision le 31 octobre dernier pour contraindre les retardataires à se mettre en règle.

Cela fait plusieurs mois que l’opération d’identification des abonnés au téléphone mobile a été lancé dans le pays. Elle doit s’achever en décembre 2012. Mais depuis, plusieurs abonnés traînent le pas, espérant toujours une prolongation du délai. Cette situation a eu un impact négatif sur l’opération qui n’a pas immédiatement porté les fruits escomptés.

En effet, au 31 août 2012, sur 18 millions d’abonnés au mobile enregistrés, seuls 11,4 millions s’étaient déjà mis en règle. Actuellement, c’est la bousculade devant les agences Moov, Orange et MTN. Des centaines de consommateurs retardataires viennent se faire identifier.

Par précaution, plusieurs personnes qui s’étaient déjà faite identifier mais n’avaient pas reçu de message de confirmation de leur opérateur mobile sont aussi là.

©Agenceecofin

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireMoovMTNOrange

Related Articles

Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara appelle les réfugiés ivoiriens à « rentrer »

Le président de le Côte d’Ivoire Alassane Ouattara en visite au Liberia samedi a appelé les réfugiés ivoiriens présents dans

Ouattara promet 15 millions d’euros aux victimes de la crise postélectorale

 [GARD align= »center »] Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé la création d’un fonds d’environ 15 millions d’euros pour « l’indemnisation » des

« Pour la vérité et la justice », le livre choc de Gbagbo qui accuse la France

[GARD align= »center »] Prévue le 26 juin prochain, la sortie du livre de l’ex-Président ivoirien Laurent Gbagbo ne va décidément pas

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*