Côte d’Ivoire : Les partis de Laurent Gbagbo et d’Alassane Ouattara établissent le pont de dialogue

Côte d’Ivoire : Les partis de Laurent Gbagbo et d’Alassane Ouattara établissent le pont de dialogue

[wp_ad_camp_3]

Capture d'écran d'Afrikatv.net

Capture d’écran d’Afrikatv.net

Les espaces de dialogue se créent entre le Front Populaire Ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo et le Rassemblement des Républicains (RDR) d’Alassane Ouattara. Lundi, une délégation du Rassemblement des Républicains (RDR) composée de plusieurs ministres, a accueilli au siège du RDR une dizaine de cadres du Front populaire ivoirien (FPI), pour une première réunion de concertation et de dialogue entre les deux partis antagonistes de la Côte d’ivoire.

Cette rencontre est la première depuis le déclenchement de la crise ivoirienne. La réunion, une initiative du FPI vise à faire connaître au RDR sa volonté de « dialogue direct » et d’organisation d’états généraux de la République, selon son président Affi N’Guessan. Pour M. N’Guessan, le dialogue et les états généraux de la république sont les « piliers de la réconciliation nationale ». « Le FPI et le RDR sont condamnés à trouver des compromis afin de parachever la réconciliation politique en Côte d’Ivoire, qui a connu une sanglante crise postélectorale en 2010-2011 », a déclaré Pascal Affi N’Gessan.

De son côté, Amadou Soumahoro, le secrétaire général par interim du RDR ne juge pas opportuns les états généraux de la république. Il appelle plutôt les partisans du FPI à saisir la main tendue du président Ouattara en participant pleinement à tous les débats. Même s’ils ne se sont pas attendus à l’issue de la rencontre, les deux partis politiques se disent satisfaits de la rencontre et de son climat fraternel et convivial. « Les échanges ont été francs et sincères », selon Affi N’Guessan, ancien Premier ministre sous Laurent Gbagbo (2000-2003), en liberté provisoire depuis août après avoir passé deux années en prison. Même ton dans le camp du RDR. « Nous avons convenu de parler, d’échanger, afin que ce dialogue entamé ne soit pas interrompu », a indiqué M. Soumahoro qui rassure le FPI quant à la disponibilité future du RDR pour procéder à tout moment à de telles discussions.

[wp_ad_camp_2] 

En fin septembre dernier, le FPI avait rencontré le gouvernement ivoirien dans une démarche de réconciliation. Le dialogue politique bloque en Côte d’ivoire suite à l’exigence du FPI qui a fait de la libération de son fondateur Laurent Gbagbo est actuellement détenu à La Haye, un préalable à la réconciliation. Laurent Gbagbo qui a été arrêté suite à une crise née de son refus de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara à la présidentielle de 2010. Cette crise a été à l’origine de la mort de plus de 3.000 personnes. Il a été transféré fin 2011 et devra être jugé de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI). 4 chefs d’accusation sont retenus contre lui.

Didier ASSOGBA
Lomé -Oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
cote d'ivoirepolitique

Related Articles

Manifestations à Ouagadougou: «une marche de rue n’a jamais retiré une loi», selon Blaise Compaoré

Le Président Blaise Compaoré du Burkina Faso, a estimé mardi à Yamoussoukro (242 km, au Nord de Yamoussoukro), qu’une  »

Droit de Cité: Micro trotoir à Paris sur l'incendie du siège de l'UDPS

Dans cette une émission Droit de cité la parole est encore une fois donnée aux congolais pour qu’ils réagissent sur

Mali: des jihadistes présumés prennent le contrôle d’une ville proche de la Côte d’Ivoire

Des hommes armés soupçonnés d’être des jihadistes ont pris dimanche le contrôle d’une partie de la ville malienne de Fakola,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*