Côte d’Ivoire: l’ex-président Bédié soutient Ouattara pour la présidentielle de 2015

Côte d’Ivoire: l’ex-président Bédié soutient Ouattara pour la présidentielle de 2015

 [GARD align= »center »]

Côte d'Ivoire: l'ex-président Bédié soutient Ouattara pour la présidentielle de 2015

Côte d’Ivoire: l’ex-président Bédié soutient Ouattara pour la présidentielle de 2015

L’ex-président Henri Konan Bédié, principal allié du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, lui a apporté son soutien pour l’élection présidentielle d’octobre 2015, mercredi depuis son fief de Daoukro.

Devant la nation rassemblée, sans détour, (…) je donne des orientations fermes pour soutenir ta candidature à l’élection prochaine, a déclaré M. Bédié à l’adresse du président ivoirien, présent à ses côtés lors d’une réunion publique dans cette ville du centre du pays.

Cette déclaration était très attendue à treize mois du prochain scrutin, pour lequel le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), que dirige M. Bédié, se divisait entre les partisans d’un soutien à Alassane Ouattara en 2015 et les tenants d’une candidature PDCI.

Je demande à toutes les structures du PDCI et des partis composant le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, la coalition au pouvoir) de se mettre en mouvement pour faire aboutir ce projet, a lancé Henri Konan Bédié devant des milliers de personnes.

Tu seras ainsi le candidat unique de ce parti politique pour l’élection présidentielle, sans préjudice pour les irréductibles qui voudront se présenter en leurs noms propres, a-t-il affirmé, toujours à l’intention du chef de l’Etat.

Cette annonce intervient en clôture d’une tournée de M. Ouattara dans la région de Daoukro, entamée dimanche. Cette visite sur les terres de M. Bédié était vue comme stratégique à l’orée d’une année pré-électorale.

Le PDCI devait tenir congrès à ce sujet à l’automne. En octobre dernier, l’ancien parti unique avait toutefois appelé à présenter un candidat issu de ses rangs en 2015.

Henri Konan Bédié, président de la République de 1993 jusqu’au putsch de 1999, surnommé le sphinx de Daoukro, est un partenaire-clé de M. Ouattara, dont la formation avait permis l’élection en 2010 à la faveur d’une alliance de second tour.

Le scrutin avait été suivi d’une grave crise de cinq mois, qui avait fait quelque 3.000 morts.

En s’effaçant au profit du président Ouattara, M. Bédié a déclaré poursuivre un objectif double: assurer le succès de la coalition au pouvoir en 2015 mais surtout créer un parti unifié pour gouverner le pays, étant entendu que ces deux partis sauront établir entre eux l’alternance au pouvoir dès 2020.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Bédiecote d'ivoireouattara

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Sénégal: les avocats de Habré dénoncent le renvoi de leur client devant un tribunal spécial

L’ordonnance de renvoi de l’ex-président tchadien devant une cour d’assises spéciale pour «crime contre l’humanité et crimes de guerre» n’est

Procès de l’ex-président du Tchad: le régime Habré comparé à celui de Sékou Touré

Le procès Hissène Habré reprend lundi au palais de justice de Dakar, après avoir été suspendu hier. Mais, avant que

Togo : vers l’adoption d’une charte maritime à l’Union africaine

[GARD align= »center »] Le ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, Robert Dussey est revenu jeudi

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*