La Côte d’Ivoire n’envisage pas se retirer de la CPI (Ouattara)

[GARD align= »center »]

Le président ivoirien Alassane Ouattara, à Abidjan, le 7 juin 2016.|AFP

Le président ivoirien Alassane Ouattara, à Abidjan, le 7 juin 2016.|AFP

Le président ivoirien Alassane Ouattara a indiqué lundi à Abidjan, la capitale économique du pays, que la Côte d’Ivoire n’envisage pas se retirer de la Cour pénale internationale (Cpi), à l’issue d’une audience à la présidence avec le Premier ministre français, Manuel Valls, a constaté le correspondant de Oeildafrique.com.

Il s’agit d’une question de souveraineté, a soutenu M. Ouattara qui répondait à un journaliste, après son entretien avec Manuel Valls, faisant allusion aux pays qui ont engagé la procédure de retrait de la juridiction pénale internationale.

Le gouvernement ivoirien qui a remis à la Cpi l’ex-président Laurent Gbagbo et son co-accusé, Charles Blé Goudé, ne compte plus faire de transfèrement, estimant être capable de juger ses citoyens sur son sol.

L’épouse de M. Gbagbo, actuellement en procès au tribunal d’Abidjan, est sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par la Cpi pour son rôle dans les violences postélectorales ivoiriennes de 2010-2011.

La Côte d’Ivoire refuse de la remettre à la Cpi malgré les multiples relances de la Cour, qui a d’ailleurs rejeté questions d’exception soulevées par la partie ivoirienne.

Après l’Afrique du Sud et le Burundi, la Gambie a annoncé mardi dernier son retrait de la Cour pénale internationale (Cpi), reprochant à la juridiction de ne pas poursuivre des dirigeants des grandes puissances auteurs « crimes de guerre ».

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
constitutioncote d'ivoireCPI

[fbcomments]

Related Articles

Côte d’Ivoire : Affi N’Guessan à sa sortie d’audience avec Kofi Annan « Gbagbo est un acteur essentiel de la réconciliation »

Au deuxième jour de son séjour en Côte d’Ivoire, Kofi Annan, l’ancien secrétaire général des nations unies, a rencontré les principaux

Côte d’Ivoire : Les partis de Laurent Gbagbo et d’Alassane Ouattara établissent le pont de dialogue

[wp_ad_camp_3] Les espaces de dialogue se créent entre le Front Populaire Ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo et le Rassemblement des Républicains (RDR)

Côte d’Ivoire : Avec la « pleine et totale » confiance de Ouattara Soro veut «rempiler au poste de président de l’Assemblée nationale»

[GARD align= »center »] Guillaume Soro, président de l’Assemblée ivoirienne, qui assure avoir la « pleine et totale » confiance de Alassane Ouattara  veut

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*