Côte d’Ivoire: Ouattara promulgue la nouvelle Constitution

[GARD align= »center »]

Le président ivoirien Alassane Ouattara a promulgué ce mardi 8 novembre 2016 la nouvelle Constitution

Le président ivoirien Alassane Ouattara a promulgué ce mardi 8 novembre 2016 la nouvelle Constitution

Le président ivoirien Alassane Ouattara a promulgué ce mardi 8 novembre 2016 la nouvelle Constitution, adoptée le 30 octobre en référendum, avec 93,42% des suffrages exprimés et un taux de participation de 42,42, lors d’une cérémonie à la présidence.

« Je viens de procéder à la signature de la nouvelle Constitution qui donne naissance à la troisième République de notre pays  Le peuple ivoirien (a voté) avec une écrasante majorité de 93,42% des suffrages exprimés et un taux de participation de 42,42%. La voix des urnes a parlé, le vent de la démocratie a de nouveau soufflé sur la Côte d’Ivoire », a dit M. Ouattara.  

Il s’est félicité que le pays ait six ans après la grave crise postélectorale qui a fait plus de 3.000 morts, une nouvelle loi fondamentale qui permet à la démocratie de faire encore un pas en avant après l’élection présidentielle d’octobre 2015.

« Le premier sentiment qui m’anime, c’est un sentiment de fierté, une fierté que je veux partager avec chacune et chacun d’entre vous. En effet, en dehors de quelques cas isolés, la journée de vote s’est déroulée dans le calme et la sérénité, confirmant ainsi que la grande majorité des Ivoiriens aspirent à la paix », a-t-il ajouté.

Des leaders de l’opposition ivoirienne réunis au sein du « Front du refus et la Coalition du non », ont appelé à un boycott de ce référendum constitutionnel, estimant que le processus d’élaboration de la nouvelle Constitution n’a pas été inclusif.  

« Je voudrais remercier du fond du cœur tous ceux qui se sont rendus aux urnes pour accomplir leur devoir citoyen, bravant la pluie et le soleil. Par cette victoire, vous avez fait triompher la démocratie (…) A tous nos concitoyens qui ont voté non, je leur dis merci, merci d’avoir exprimé pacifiquement vos opinions avec responsabilité. Merci de croire que la Côte d’Ivoire est plus grande plus que toutes nos divergences politiques », a affirmé M. Ouattara.  

Selon lui, cette nouvelle Constitution permettra à la Côte d’Ivoire de renforcer la cohésion sociale et les institutions du pays. Elle garantit les droits de chaque Ivoirien, notamment la jeunesse, les femmes, la société civile, les gardiens de la tradition et l’opposition politique.

« Avec cette Constitution, la Côte d’Ivoire est désormais outillée pour faire face à ses défis en vue d’atteindre l’émergence, accélérer les réformes. Je m’engage à poursuivre encore avec plus d’énergie l’œuvre de transformation du pays et à accélérer les réformes pour le bonheur de chaque Ivoirien », a-t-il poursuivi.

Le « Front du refus et de la coalition du non », envisage saisir la Haute Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), pour protester contre cette nouvelle Constitution. 

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
constitutioncote d'ivoire

[fbcomments]

Related Articles

Bénin : Plus de peur que de mal pour Mathieu Kerekou

[GARD align= »center »] L’ancien président béninois, Mathieu Kerekou évacué le 26 février dernier en France pour raison de santé est rentré

Manif contre le référendum constitutionnel : des leaders de l’opposition ivoirienne interpellés par la police

[GARD align= »center »] Des leaders de l’opposition ivoirienne dont Mamadou Koulibaly, ex-président de l’Assemblée nationale et Adou Dramane Sangaré, chef d’une

Haïti : les élections du 25 octobre « entachées d’irrégularités »

[GARD align= »center »] La commission indépendante électorale a déterminé, dans son rapport publié dimanche, que les élections législatives et présidentielles qui

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*